Sénateurs du groupe CRC
La page Facebook des sénateursSuivez nous sur twitter @presse_crcsenat
Loupe
Recherche avancée
  • Mediatheque
Très bonne question ! Réponse dans leur déclaration officielle, un texte qui définit leur ligne de conduite parlementaire et où les sénateurs du groupe CRC-SPG expliquent notamment quel rôle ils entendent jouer au sein de la nouvelle majorité sénatoriale.

EDUCATION ET RECHERCHE

L’avenir de la formation des enseignants dans le sud des Hauts-de-Seine doit être assuré

IUFM Antony

Par Brigitte Gonthier-Maurin / 8 janvier 2010

Le 3 décembre, à l’ invitation des personnels de l’IUFM d’Antony Val-de-Bièvre, je me suis rendue sur place, avec d’autres élus des Hauts-de-Seine, pour échanger sur leurs inquiétudes concernant le devenir de leur structure de formation.

Dès septembre dernier, le Conseil Général des Hauts-de-Seine a formulé son souhait de récupérer les locaux de Val-de-Bièvre, dont il est propriétaire. Par ailleurs, l’Université de Cergy-Pontoise, dont dépend désormais l’IUFM d’Antony, a annoncé avoir décidé de transférer la majeure partie de la formation dans les locaux neufs construits à Gennevilliers.

A la rentrée 2010, une partie des personnels et des formations assurées à Val-de-Bièvre pourraient par ailleurs être transférés sur l’autre site IUFM d’Antony, l’IUFM Jouhaux.

La rencontre organisée lors de ma venue avec les enseignants et les étudiants a permis un échange très fructueux sur leurs attentes, ainsi que sur leur incompréhension des décisions prises sans concertation.

Il apparaît de plus que ce transfert pourrait recouper un projet plus vaste, en lien avec les profondes réorganisations voulues dans le projet de Grand Paris. La fermeture du site Val-de-Bièvre ne pourrait être qu’une première étape d’une suppression pure et simple de la formation des enseignants dans le sud du département.

Je soutiens pleinement l’ouverture d’un site à Gennevilliers, demandée de longue date pour rééquilibrer l’offre de formation dans les Hauts-de-Seine. L’existence nouvelle d’un site à Gennevilliers ne doit cependant pas rimer avec la possibilité d’une diminution, voire d’une disparition totale de l’offre de formation à Antony.

Dans cette ville, la fermeture annoncée de l’IUFM Val-de-Bièvre en plus de la destruction de centaines de logements étudiants sociaux à la Résidence Universitaire, orchestrée là aussi par le Conseil Général, font craindre que ne soient privilégiées de nouvelles opérations immobilières, particulièrement lucratives, au détriment des populations.

Je renouvelle mon entier soutien aux personnels et étudiants du Val-de-Bièvre et à leur mobilisation contre cette attaque des structures de formation.


Version imprimable de cet article
envoyer l'article par mail
Decor
Brigitte GONTHIER-MAURIN
Sénatrice des Hauts-de-Seine

Membre de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication

Présidente de la délégation aux droits des femmes

Devenue sénatrice le 29 juin 2007 en remplacement de M. Roland Muzeau, élu député

Decor
  • lundi 28
    16h00 : Accessibilité pour les personnes handicapées
  • mardi 29
    09h30 : Questions orales au gouvernement
  • 14h30 : Réexamen d’une condamnation pénale définitive
  • 18h30 : Encadrement des stages
  • mercredi 30
    14h30 : Gestes de premiers secours dans la préparation du permis de conduire
Intranet
Haut de page