Groupe Communiste Républicain et Citoyen au Sénat
La page Facebook des sénateursSuivez nous sur twitter @presse_crcsenat
Loupe
Recherche avancée
  • Mediatheque
Très bonne question ! Réponse dans leur déclaration officielle, un texte qui définit leur ligne de conduite parlementaire et où les sénateurs du groupe CRC expliquent notamment quel rôle ils entendent jouer alors que François Hollande occupe l’Elysée et que la droite vient de reconquérir le Sénat.
Avant d’être débattu et voté en séance publique, chaque projet ou proposition de loi est examiné par l’une des six commissions permanentes du Sénat : Lois, Finances, Affaires économiques, Affaires étrangères et Défense, Affaires culturelles, Affaires sociales. Classées par commissions, retrouvez ici les interventions générales, les motions de procédure et les explications de vote des sénateurs du groupe CRC-SPG.

EMPLOI, SALAIRES ET RETRAITES

Un mauvais coup porté à la médecine du travail

Réforme des retraites : article 25

Par Robert Hue / 16 octobre 2010

Version provisoire

Lors des débats à l’Assemblée nationale, l’amendement surprise n°730, véritable coup de force, a porté un mauvais coup à la médecine du travail. Ce fut un véritable hold up sur la santé au travail. Pensiez-vous que cette manoeuvre passerait inaperçue des organisations syndicales et des élus ? Si vous n’écoutez pas le peuple, le peuple vous écoute !

Certains redoutent-ils un médecin du travail trop critique ? Vous voulez placer la médecine du travail sous l’autorité du chef d’entreprise, au service du patronat et non à celui des salariés. C’est inadmissible. Le Docteur Salengro rappelait au Monde le 19 septembre que la demande du Medef avait été entendue par les députés UMP et M. Woerth, après avoir été refusée par les syndicats.

Depuis 1946, le médecin du travail est lié par un contrat de travail qui en fait un salarié au statut particulier. Il agit dans l’intérêt exclusif de la santé et de la sécurité des travailleurs. Son rôle principal est l’amélioration des conditions de travail, ce qui exige son indépendance.

Or le texte asservit les médecins du travail à l’employeur via le directeur du service de santé au travail, tandis que de nouveaux professionnels de la santé au travail voient le jour, sans protection particulière ni indépendance. Sans compter l’absence de mesures pour remédier à la pénurie de médecins au travail, dont le renouvellement n’est pas assuré. C’est la démédicalisation de la santé au travail qui est programmée.

Les médecins du travail seront écartelés entre leurs missions, sans avoir les moyens de les exercer, et les injonctions de l’employeur. Alors qu’une majorité d’entreprises ne dispose pas de comité d’hygiène et de sécurité ou même de délégué du personnel, le médecin du travail doit rester indépendant.

Le droit à la protection de la santé est garanti par la Constitution. L’Ordre des médecins proteste, les syndicats, les associations et différents collectifs aussi. Écoutez-les !

M. le président. - Il faut conclure !

M. Robert Hue. - Le texte ne répond pas aux attentes des salariés pas plus qu’à l’exigence de la protection de la santé au travail. Il faut un débat spécifique, ainsi qu’une véritable concertation. Pour toutes ces raisons, nous vous demandons de rejeter cet article.


SANTE ET PROTECTION SOCIALE : Le refus que vous avez opposé à ces propositions alternatives est très révélateur : vous demandez toujours aux mêmes

Financement de la sécurité sociale pour 2015 (nouvelle lecture) : explication de vote

Par Laurence Cohen / 27 novembre 2014

SANTE ET PROTECTION SOCIALE : Un budget d’austérité qui fait peser sur les assurés les exonérations de cotisations accordées aux entreprises

Financement de la sécurité sociale pour 2015 (nouvelle lecture)

Par Annie David / 27 novembre 2014

SOCIETE : Un texte d’affichage concernant une faible proportion de jeunes

Recrutement et formation des sapeurs-pompiers volontaires

Par Dominique Watrin / 19 novembre 2014

SANTE ET PROTECTION SOCIALE : La suppression brutale de ce régime étudiant n’est pas la solution

Réforme du système de sécurité sociale des étudiants

Par Dominique Watrin / 18 novembre 2014

SANTE ET PROTECTION SOCIALE : L’examen du PLFSS dans notre hémicycle a encore aggravé la situation

Financement de la sécurité sociale pour 2015 : explication de vote

Par Annie David / 14 novembre 2014

SANTE ET PROTECTION SOCIALE : Nous sommes opposés à la modulation des allocations familiales

Financement de la sécurité sociale pour 2015 : article 61 A

Par Laurence Cohen / 14 novembre 2014

SANTE ET PROTECTION SOCIALE : Faut-il discuter d’un texte qui sonne le glas de la protection sociale telle qu’elle a été conçue en 1945 ?

Financement de la sécurité sociale pour 2015 : question préalable

Par Laurence Cohen / 12 novembre 2014

SANTE ET PROTECTION SOCIALE : Il nous semble important de faire contribuer l’ensemble des revenus financiers

Financement de la sécurité sociale pour 2015 : amendement n° 232

Par Laurence Cohen / 12 novembre 2014

SANTE ET PROTECTION SOCIALE : Une fois encore, nous constatons que vous faites peser l’effort sur les retraités

Financement de la sécurité sociale pour 2015 : article 7

Par Dominique Watrin / 12 novembre 2014

SANTE ET PROTECTION SOCIALE : Nous souhaitons supprimer les exonérations de cotisations patronales sur les bas salaires

Financement de la sécurité sociale pour 2015 : amendement n° 225

Par Dominique Watrin / 12 novembre 2014

SANTE ET PROTECTION SOCIALE : Il nous semble important de faire valoir d’autres arguments que ceux qui ont été entendus jusqu’à présent

Financement de la sécurité sociale pour 2015 : question préalable (explication de vote)

Par Annie David / 12 novembre 2014

EMPLOI, SALAIRES ET RETRAITES : Vous optez pour la suppression pure et simple d’une élection démocratique !

Désignation des conseillers prud’hommes

Par Dominique Watrin / 14 octobre 2014

EMPLOI, SALAIRES ET RETRAITES : On ne peut accepter que ces modifications aient lieu par ordonnance

Désignation des conseillers prud’hommes : explication de vote

Par Annie David / 14 octobre 2014

EMPLOI, SALAIRES ET RETRAITES : Ce texte s’inscrit dans un ensemble de projets qui visent tous à réduire les mécanismes de protection des salariés

Désignation des conseillers prud’hommes : explication de vote

Par Dominique Watrin / 14 octobre 2014

SANTE ET PROTECTION SOCIALE : Une fuite en avant vers toujours plus de libéralisme

Loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 (nouvelle lecture)

Par Dominique Watrin / 22 juillet 2014

SANTE ET PROTECTION SOCIALE : Contrairement à ce que d’aucuns voudraient faire croire, notre opposition n’est ni dogmatique ni systématique

Loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 (nouvelle lecture) : explication de vote

Par Laurence Cohen / 22 juillet 2014

SANTE ET PROTECTION SOCIALE : Si le gouvernement a fourni le papier, c’est bien l’encre du MEDEF qui est imprimée sur ce projet de loi

Loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014 : question préalable

Par Isabelle Pasquet / 15 juillet 2014

SANTE ET PROTECTION SOCIALE : Le gouvernement préfère écouter le MEDEF et les institutions européennes

Loi de financement rectificative de la sécurité sociale pour 2014

Par Dominique Watrin / 15 juillet 2014

SOCIETE : Nous craignons qu’il ne s’agisse là non pas d’un accompagnement de la loi de 2005, mais bien d’un renoncement

Accessibilité pour les personnes handicapées (conclusions de la CMP)

Par Annie David / 24 juin 2014

EMPLOI, SALAIRES ET RETRAITES : Une sécurité juridique et financière pour les salariés

Procédure applicable dans le cadre d’une rupture du contrat de travail

Par Isabelle Pasquet / 18 juin 2014

EUROPE : Cette proposition de loi ne s’attaque pas aux vraies racines du dumping et ne correspond pas aux promesses du président de la République

Lutte contre le dumping social et la concurrence déloyale (conclusions de la CMP)

Par Isabelle Pasquet / 12 juin 2014

Version imprimable de cet article
envoyer l'article par mail
Decor
Decor
Intranet
Haut de page