Sénateurs du groupe CRC
La page Facebook des sénateursSuivez nous sur twitter @presse_crcsenat
Loupe
Recherche avancée
  • Mediatheque
Très bonne question ! Réponse dans leur déclaration officielle, un texte qui définit leur ligne de conduite parlementaire et où les sénateurs du groupe CRC-SPG expliquent notamment quel rôle ils entendent jouer au sein de la nouvelle majorité sénatoriale.
Avant d’être débattu et voté en séance publique, chaque projet ou proposition de loi est examiné par l’une des six commissions permanentes du Sénat : Lois, Finances, Affaires économiques, Affaires étrangères et Défense, Affaires culturelles, Affaires sociales. Classées par commissions, retrouvez ici les interventions générales, les motions de procédure et les explications de vote des sénateurs du groupe CRC-SPG.

FONCTION PUBLIQUE

Une logique entrepreneuriale dans la fonction publique

Dialogue social dans la fonction publique : conclusions de la CMP

Par Josiane Mathon-Poinat / 22 juin 2010

Monsieur le président, monsieur le secrétaire d’État, mes chers collègues, ce texte soumis aujourd’hui à notre examen pour une ultime fois avait initialement pour ambition de transposer au niveau législatif les accords de Bercy conclus le 2 juin 2008 entre le Gouvernement et six des huit organisations syndicales représentatives de la fonction publique.

Sur certains points, ce texte a tenu ses promesses. Le projet de loi étend bien le champ des négociations dans la fonction publique, consacre le principe des accords majoritaires, met fin à la condition de représentativité des syndicats, crée un Conseil commun de la fonction publique, instaure une reconnaissance des compétences acquises dans l’exercice d’un mandat syndical.

Mais, contrairement à ce qui était souhaité par les syndicats et qui avait été décidé en 2008, ce même texte a outrepassé les accords de Bercy, supprimant, dans un premier temps, toute trace de paritarisme au sein des instances consultatives de la fonction publique. Ces instances, supposées être des lieux d’échanges et de dialogue entre les représentants de l’administration et ceux des organisations syndicales, seront désormais vouées à ne plus connaître que des dialogues de sourds, sans aucun réel affrontement d’idées. Même si un amendement voté à l’Assemblée nationale a permis aux collectivités territoriales qui le souhaitent de rétablir le paritarisme, il s’agit là d’une exception face à une règle que nous ne validons pas.

En outre, ce projet de loi introduit une logique entrepreneuriale dans la fonction publique, en instaurant des primes de fonction et de résultats, des intéressements collectifs et une forme de parachute doré pour certains cadres des corps de catégorie A. Une fois encore, nous ne comprenons pas l’acharnement manifeste du Gouvernement à vouloir calquer le fonctionnement du secteur public sur celui du secteur privé.

D’une part, nous pensons que la fonction publique et les services publics ont vocation à ne pas fonctionner comme le secteur privé, puisqu’ils reposent sur des conceptions et des principes totalement différents. Émanations de l’État démocratique, la fonction publique et les services publics sont d’une certaine façon missionnés par les citoyens et au service de ces derniers ; en revanche, le secteur privé est animé par une logique concurrentielle et de marché. D’autre part, rien ne démontre une supériorité en termes d’efficacité du secteur privé par rapport au secteur public. De nombreux exemples, en France comme dans le reste de l’Europe, ont montré que les privatisations ou l’intrusion des règles managériales dans la fonction publique n’avaient apporté qu’une régression des services attendus et une augmentation de leur coût. Enfin, un cavalier législatif déposé par le Gouvernement, au plus grand mépris du Parlement et de sa fonction démocratique, est venu modifier le régime de retraite des quelque 270 000 personnels infirmiers de l’hôpital public. L’adoption de cet amendement honteux, introduit à la dérobée dans un texte qui n’avait rien à voir avec ce sujet, a permis de régler le sort de ces professions paramédicales à toute vitesse. En outre, comme ce nouvel article a été adopté dans les mêmes termes par les deux assemblées, il ne faisait pas partie des dispositions restant en discussion lors de la réunion de la commission mixte paritaire.

Certes, le Gouvernement peut être satisfait : cette martingale a fonctionné ! Désormais, les personnels infirmiers et paramédicaux devront individuellement choisir entre une rémunération légèrement revalorisée, à condition de partir à la retraite à partir de 60 ans, et une revalorisation quasi nulle s’ils maintiennent leur droit de partir à la retraite dès 55 ans. En somme, ces personnels paieront leur propre revalorisation salariale.

Ne serait-ce qu’en raison de l’introduction de cet article inacceptable, au mépris des organisations syndicales, nous voterons contre ce texte. En outre, le reste du projet de loi étant largement impropre à instaurer un véritable dialogue social dans la fonction publique, ce sera évidemment sans remords que nous agirons ainsi !


JUSTICE ET POLICE : Un juste équilibre entre les nécessités de l’enquête et la protection de la vie privée

Géolocalisation (conclusions de la CMP)

Par Eliane Assassi / 24 février 2014

JUSTICE ET POLICE : L’état de santé pourrait constituer un motif, non pas de suspension de la détention, mais de mise en liberté

Suspension de détention provisoire pour motif d’ordre médical

Par Eliane Assassi / 13 février 2014

IMMIGRATION : Ce texte soustrait ces mineurs au droit commun au seul motif qu’ils sont étrangers

Accueil et prise en charge des mineurs isolés étrangers

Par Christian Favier / 12 février 2014

INSTITUTIONS, ELUS ET COLLECTIVITES TERRITORIALES : Le vote blanc est un acte délibéré et positif

Reconnaissance du vote blanc aux élections

Par Cécile Cukierman / 12 février 2014

JUSTICE ET POLICE : Nous avons de nombreux griefs à l’encontre de cette procédure

Comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité

Par Cécile Cukierman / 23 janvier 2014

INSTITUTIONS, ELUS ET COLLECTIVITES TERRITORIALES : La mise en place d’un véritable statut de l’élu est une exigence démocratique

Exercice par les élus locaux de leur mandat (deuxième lecture)

Par Christian Favier / 22 janvier 2014

JUSTICE ET POLICE : Les ordonnances, qui contribuent à l’inflation et au désordre normatifs, touchent aux domaines législatifs les plus divers

Simplification du droit et des procédures dans les domaines de la justice

Par Cécile Cukierman / 21 janvier 2014

JUSTICE ET POLICE : Un bilan remarquable

Contrôleur général des lieux de privation de liberté

Par Cécile Cukierman / 21 janvier 2014

INSTITUTIONS, ELUS ET COLLECTIVITES TERRITORIALES : Une solution ambiguë

Financement du service public de l’assainissement

Par Cécile Cukierman / 11 décembre 2013

ECONOMIE : Ce projet de loi est l’exemple de la régression des droits du Parlement

Simplification et sécurisation de la vie des entreprises

Par Eliane Assassi / 9 décembre 2013

EUROPE : Chaque pas, même petit, sur la voie de l’amélioration des modalités d’exercice de la démocratie doit être accueilli favorablement

Droit d’éligibilité aux élections au Parlement européen

Par Eliane Assassi / 3 décembre 2013

INSTITUTIONS, ELUS ET COLLECTIVITES TERRITORIALES : Nous sommes fort loin d’un référendum populaire

Article 11 de la Constitution : conclusions de la CMP

Par Cécile Cukierman / 21 novembre 2013

FONCTION PUBLIQUE : Un texte de nature à redonner confiance à nos concitoyens en leur administration

Relations entre l’administration et les citoyens : conclusions de la CMP

Par Eliane Assassi / 17 octobre 2013

INSTITUTIONS, ELUS ET COLLECTIVITES TERRITORIALES : La situation outre-mer est dramatique

Nouvelle-Calédonie : conclusions de la CMP

Par Eliane Assassi / 17 octobre 2013

SOCIETE : Ces victimes, une fois libérées, ne doivent pas se heurter à une absence de procédure d’indemnisation unifiée

Indemnisation des personnes victimes de prise d’otages

Par Eliane Assassi / 9 octobre 2013

INSTITUTIONS, ELUS ET COLLECTIVITES TERRITORIALES : La concentration du pouvoir dans les grandes métropoles condamne le reste du territoire à la relégation

Modernisation de l’action publique territoriale et affirmation des métropoles (deuxième lecture) : explication de vote

Par Christian Favier / 7 octobre 2013

INSTITUTIONS, ELUS ET COLLECTIVITES TERRITORIALES : Un monstre technocratique, tentaculaire et déshumanisé

Modernisation de l’action publique territoriale et affirmation des métropoles (deuxième lecture) : métropole du Grand Paris

Par Christian Favier / 4 octobre 2013

INSTITUTIONS, ELUS ET COLLECTIVITES TERRITORIALES : Cette loi n’a pas été écrite ici mais à Bruxelles, sous le diktat des marchés financiers

Modernisation de l’action publique territoriale et affirmation des métropoles (deuxième lecture)

Par Christian Favier / 2 octobre 2013

Version imprimable de cet article
envoyer l'article par mail
Decor
Josiane MATHON-POINAT
Ancienne sénatrice de la Loire

Membre de la commission des lois constitutionnelles, de législation, du suffrage universel, du Règlement et d’administration générale

Elue le 23 septembre 2001

Decor
  • lundi 28
    16h00 : Accessibilité pour les personnes handicapées
  • mardi 29
    09h30 : Questions orales au gouvernement
  • 14h30 : Réexamen d’une condamnation pénale définitive
  • 18h30 : Encadrement des stages
  • mercredi 30
    14h30 : Gestes de premiers secours dans la préparation du permis de conduire
Intranet
Haut de page