Alençon. Le Float Tube, une nouvelle méthode de pêche

Dans le cadre des tickets sportifs (activités sportives proposées aux adolescents d’Alençon. NDLR), la Ville d’Alençon propose la pêche au flotteur l’après-midi.

Écrit par Rédaction Alençon

Publié le 27 juillet 20 à 17h02

Vous devez être familiarisé avec la pêche au cou, la pêche au lancer. Au moins vous en avez entendu parler. Mais connaissez-vous la pêche au flotteur ? Pas nécessairement. Cette technique a tout, du moulage à un détail. Et pas des moindres. Il se déroule sur un petit bateau pneumatique.

Apprendre tous les jours

Apprendre tous les jours

Proposée dans le cadre des billets sportifs d’Alençon (Orne), cette activité existe depuis « au moins sept ans », précise Benjamin Laribi, responsable du développement à la fédération de pêche de l’Orne et encadre les sorties. Float Tube permet un accès complet à la rivière. « C’est un outil idéal pour accéder à des lieux sarthois qu’on ne pouvait pas voir car protégés par une propriété privée. Le « bel espace qu’offre la Sarthe » permet aux pêcheurs au flotteur d’avoir ce côté « sportif et respectueux de l’environnement ».

Pour Benjamin Laribi, l’activité Float Tube qu’il propose n’est pas qu’une sortie estivale, mais un enrichissement pour les ados qui y participent.

Nous essayons de réduire différentes techniques de pêche en fonction des conditions. Cela leur permet de voir tous les aspects réglementaires de la pêche. »

Comment ça se passe ?

Comment ça se passe ?

Cette année, les activités de pêche au flotteur ont débuté le jeudi 16 juillet 2020. Dès le premier jour, Gwen et Tiago, tous deux âgés de treize ans, sont présents tous les après-midi. « Ils pêchaient déjà avant de tester les activités donc ils avaient quelques bases. Nous approfondissons maintenant nos techniques de pêche », explique Benjamin.

D’accord, nous pêchons depuis un bateau pneumatique. Mais comment ça marche concrètement ? C’est assez simple. Quand j’y suis, sur le parking de la Providence à Alençon, Benjamin Laribi m’attend en train de gonfler nos bateaux. Il me présente l’activité et me donne des vêtements à porter. Une sorte de salopette avec des bretelles qui me permettent de ne jamais me mouiller dans l’eau. Après avoir mis Gwen et Tiago à l’eau, c’était à mon tour d’enfiler mon gilet de sauvetage en cas de chute, et les palmes, nécessaires pour pouvoir se déplacer une fois sur bouée. Me voici sur la rivière, les pieds dans l’eau.

Des techniques différentes

Des techniques différentes

Je prends rapidement mes repères pour déplacer les palmes et rejoins Benjamin pour placer l’appât au bout de ma canne à pêche.

Le premier sera l’appât. « Il est efficace en bordure de rivière, au niveau des graviers. Ça ressemble à des petits poissons qui sont la proie des perches et perches présentes dans la Sarthe », explique Benjamin, toujours présent pour les petits pourboires. « Insister sur la partie de la rivière où se trouve l’afflux, pêcher le long des berges, jeter sous le pont. Autant de conseils qui permettent d’en savoir plus sur la pêche et ses petits secrets.

Cela n’a rien à voir avec cela. Je passe donc au leurre souple, qui sous l’eau est un peu plus zigzagant, auquel Benjamin ajoute de la couleur. « On joue beaucoup avec les couleurs. Cela crée des contrastes dans l’eau et irrite le poisson, qui a tendance à mordre l’appât », explique-t-il.

Après deux bonnes heures de navigation sur les berges de la Sarthe et quelques prises de poissons, il est temps de repartir avec Benjamin, Gwen et Tiago qui continueront à pêcher dans les prochains jours.

Par Maxime Moulin

Pour inscrire vos enfants à l’activité, contactez le Service des Sports d’Alençon : 02 33 32 41 27

Accueil Sport Alençon. Le Float Tube, une nouvelle méthode de pêche