Au bord du lac, à Bajamont, la fine fleur du pêcheur taquinait le brochet

indispensable

Qui a dit que la pêche n’était pas un sport ? Au moins 200 pêcheurs se sont retrouvés au bord du lac de Bajamont pour se rendre en finale du championnat de France.

Un champion du monde à Bajamont

Un champion du monde à Bajamont

Début juillet puis début octobre, le lac de Bajamont a accueilli une belle fleur de pêcheurs de compétition de niveau international. La deuxième édition du Master of pruneau, une compétition avec un coup de pied et les Anglais avait attiré 82 équipes soit 164 concurrents. A l’automne, 27 pêcheurs se sont affrontés en float tubes pour atteindre la finale du championnat de France.

Une belle promotion pour la commune

Une belle promotion pour la commune

Lors du Pruneau Masters, les rives du lac ont eu l’honneur d’accueillir Stéphane Pottele, membre de l’équipe de France en 2004, double champion du monde (champion d’Europe, etc.). Cette compétition se déroulait en équipe de deux pêcheurs sur la même perche, en deux manches de cinq heures chacune. Rappelons que quelques jours avant l’événement, les concurrents avaient déjà visité le lieu, qui avait été un grand événement dans la ville, qui avait beaucoup de retombées économiques pour la région. Les concurrents ont été très satisfaits de nombreuses récoltes et la troisième édition de Prune Master est prévue pour juillet 2022.

Les 2 et 3 octobre, les pêcheurs embarquaient dans des monoplaces flottantes, véritable petit dériveur (float-tube), pour traquer les carnassiers, dont de beaux poissons (les black bass étaient étrangement discrets). Cette fois, les pêcheurs ont participé à deux rondes de sept heures. A noter qu’il y avait deux femmes parmi les participantes et l’une d’elles, Amélie Esnault, a terminé neuvième.

Accueil Sport Au bord du lac, à Bajamont, la fine fleur du pêcheur taquinait...