Canicule – Comment protéger le plus jeune de la chaleur ? Les conseils de Claire Royer de la Bastie, puéricultrice

La plupart de ces conseils relèvent du bon sens. Mais parce qu’une piqûre de rappel ne fait jamais de mal, la puéricultrice Claire Royer de la Bastie partage quelques astuces pour traverser les fortes chaleurs avec les enfants.

Comme pour les adultes et les personnes vulnérables, la première règle à privilégier avec les enfants est les promenades tôt le matin ou après 17h. ou même 18h, selon la chaleur.

La deuxième chose à surveiller ensuite est la bonne hydratation des plus jeunes.

Donner un biberon d’eau à son bébé ou non ?

Donner un biberon d'eau à son bébé ou non ?

« Pour les enfants allaités, il faudra allaiter à la demande, offrir le sein de façon plus régulière, conseille Claire Royer de la Bastie. Ce qui est également important pour une mère qui allaite, c’est qu’elle s’hydrate beaucoup. Normalement, pour un enfant allaité, il est déconseillé de donner de l’eau au biberon ou à la tasse, le sein suffit. « Pour un enfant qui est encore allaité, mais cette fois avec un biberon de lait maternel, il faudra aussi lui proposer une tétée régulière. « Le lait maternel est suffisamment riche en eau pour subvenir aux besoins de l’enfant. cas, il faut faire attention à la conservation : « Gardez le lait maternel au frais, ne le sortez qu’un quart d’heure à température ambiante, pas plus. A ce sujet, le site de la « ligue leche » regorge de bonnes conseils. « 

Idem, pour un enfant nourri au lait maternisé, vous n’êtes pas censé ajouter une bouteille d’eau à côté, le lait reconstitué est suffisant. « En revanche, au lieu de proposer par exemple 5 repas par jour, on peut proposer des biberons de manière plus fractionnée, c’est-à-dire donner de petites quantités plus régulièrement. Au lieu d’en donner toutes les 3 ou 4 heures, donnez-en toutes les 1,5 ou 2 heures s’il fait très chaud », conseille l’infirmière puéricultrice.

Adapter la tenue

Adapter la tenue

Par temps chaud, une seule couche suffit, pas besoin de body, de pyjama ou quoi que ce soit. En revanche, « les enfants, surtout les nourrissons, aiment souvent dormir avec quelque chose dessus. Adaptez-vous en mettant un lange, une serviette fine ou un drap ».

Pour tout ce qui concerne le portage, vous devez également être vigilant :

Lorsque les parents portent leur enfant dans une écharpe, l’écharpe elle-même est une couche de vêtement. On peut donc très bien envisager de mettre l’enfant soit avec un body très fin, soit nu, directement sur la peau de la mère ou du père, surtout à la maison. La chaleur corporelle du parent sera suffisante.

Attention à la « surchauffe ». Il faut supposer que les enfants sont plus sensibles à la chaleur qu’au froid car ils n’ont pas la même capacité à transpirer que les adultes. Il y aura plus de problèmes en cas de « surchauffe » qu’en cas d’enfant qui a froid.

Laisser l’air circuler dans les poussettes et berceaux

Laisser l'air circuler dans les poussettes et berceaux

« Parfois on voit des poussettes ou des berceaux recouverts d’un drap, complètement cachés en fait, en pensant que si on cache le berceau ou la poussette, on le cache de la chaleur, de la lumière, et du coup, les parents pensent que l’enfant sera protégé. »

Comment éviter le coup de chaleur, cet échauffement du corps qui peut être fatal

Sauf que ce n’est pas le cas : lorsque les températures sont excessives, cela a un effet sauna pour l’enfant. Surtout, ne l’obstruez pas complètement, mais laissez vraiment l’air circuler.

Des pains de glace pour rafraîchir le matelas

Des pains de glace pour rafraîchir le matelas

Pour rafraîchir une pièce, la climatisation n’est pas idéale pour les plus jeunes.

Ce que l’on peut faire – et c’est aussi valable pour les adultes – c’est prendre des blocs de glace et les mettre sous le drap (avec quelque chose d’imperméable autour), afin de refroidir le matelas. Il est très efficace pour conserver un peu de fraîcheur.

Vous pouvez même utiliser une bouillotte en été, en remplaçant l’eau chaude par du froid, tout en ajoutant quelques glaçons également, sous un drap et non en contact direct avec la peau de l’enfant.

Éviter l’exposition entre 11 heures et 17 heures

Éviter l'exposition entre 11 heures et 17 heures

Le mieux pour les enfants est de ne pas les exposer au soleil entre 11h et 17h. « Et au lieu de privilégier les crèmes solaires pouvant contenir des perturbateurs endocriniens, mieux vaut acheter des protections solaires anti-UV, et idéalement à manches longues. En plus de mettre un chapeau et des lunettes de soleil. »

La peau des enfants est beaucoup plus fine et plus perméable aux agressions.

Si les parents n’ont pas accès à une piscine, ils peuvent toujours offrir à leur enfant un petit bain frais dans une baignoire ou dans une simple vasque. En revanche, il sera préférable d’éviter de mettre les tout-petits dans des piscines (souvent très chlorées) ou dans des rivières, du fait de leur manque d’immunité comme la fragilité de leur peau, notamment en cas de prolifération de cyanobactéries.

N’hésitez pas non plus à passer des gants d’eau froide sur le visage ou au niveau des gros vaisseaux : dans le cou, au niveau des aines. Cela peut aider à les refroidir.

Et pourquoi pas une soupe de carotte fraîche ?

Côté alimentation, optez logiquement pour des choses fraîches : fruits, compotes, salades de pâtes ou de riz, « les soupes froides, comme la soupe de carottes fraîches, c’est très bon. »

Joignant l’utile à l’agréable, une activité à proposer à vos enfants peut aussi être de concocter des glaces maison à base de jus de fruits, sirop, fruits… en s’amusant avec les couleurs.

« On peut aussi jouer à des jeux de société, partager un dessin animé, ce qui n’est pas la même chose que de laisser son enfant seul devant un dessin animé ou un écran », propose Claire Royer de la Bastie.

Être prévoyant pour les trajets en voiture

Bien qu’il va sans dire, un drame récent a poussé le professionnel à inviter tous les adultes à être très vigilants et à ne pas laisser leur enfant dans une voiture.

Une infirmière du Puy-de-Dôme à l’origine d’un groupe d’infirmières puéricultrices à l’écoute de tous les parents

De même, lors de vos déplacements en voiture, partez au frais le matin ou tard le soir, en prévoyant suffisamment d’eau et de nourriture : « Nous ne sommes pas à l’abri des embouteillages ou des retards de train ».

Si votre enfant est apathique, très chaud, somnolent, avec une température supérieure à 40, n’hésitez pas à contacter le 15.

Accueil Parents Canicule - Comment protéger le plus jeune de la chaleur ? Les...