Canicule : sept conseils pour rester au frais sans climatisation

Si vous ne pouvez pas ou ne voulez pas utiliser de climatiseur dans votre maison, il existe des solutions de bon sens pour réduire la température d’une habitation. « Ces reflets peuvent suffire dans la plupart des cas à maintenir votre logement à une température acceptable et sans climatisation », précise l’agence de la transition écologique, l’Ademe, qui a publié un guide dédié, « Chaud dehors, froid dedans ». L’enjeu est de taille : la climatisation représente environ 10 % de la consommation mondiale d’électricité et contribue donc de manière significative à l’aggravation du réchauffement climatique. Voici nos sept conseils pour bien vivre sans climatisation.

1. Aérez, mais pas n’importe comment

1. Aérez, mais pas n'importe comment

Tout le monde sait qu’il faut se défouler, mais encore faut-il bien le faire. Surveillez le thermomètre et l’application météo : dès que la température extérieure descend en dessous de la température intérieure, laissez entrer un peu d’air frais. Aérer toute la nuit si possible (attention aux vents, à la pluie ou aux vols, etc.) .

Si le vent est insuffisant, vous pouvez placer un ventilateur devant la fenêtre, tourné vers l’intérieur, pour créer un courant d’air sain. Autre astuce pour maximiser la circulation de l’air : si votre maison a au moins deux étages, créez un effet de cheminée en ouvrant des fenêtres sur plusieurs niveaux. Ainsi, l’air chaud montera pour s’échapper par les ouvertures supérieures, tandis que l’air inférieur attirera l’air froid qui se diffusera progressivement vers les étages. La ventilation peut sembler anodine, surtout lorsque les températures restent élevées la nuit, mais démarrer une journée chaude avec quelques degrés de moins dans la caserne peut tout changer.

A LIRE AUSSI Canicule, dôme, plume : le lexique des grandes chaleurs

2. Calfeutrez-vous

2. Calfeutrez-vous

Dès que la température extérieure dépasse la température intérieure de votre logement, fermez les fenêtres et les volets. Si vous quittez votre logement pendant la journée, fermez tous les volets. Si vous restez dans votre logement et que vous souhaitez garder un peu de lumière, basculez les fermetures pour au moins masquer la lumière directe du soleil. Mais l’isolation thermique sera meilleure si tous les stores sont complètement fermés, car la lame d’air entre le store et la fenêtre agit comme un isolant supplémentaire.

Si votre escalier ou votre palier est moins chaud, ouvrez la porte d’entrée pour prendre l’air, en vous méfiant encore une fois des cambriolages. Si vous en avez, installez des stores et des protections extérieures pour limiter l’exposition de vos murs et fenêtres au soleil. Les couleurs claires sont vos alliées : elles reflètent la lumière et la chaleur. Utilisez un ventilateur si vous le souhaitez, mais ne le laissez pas allumé lorsque vous quittez la pièce : il ne fait que déplacer l’air et n’affecte pas la température.

3. Humidifiez votre logement

3. Humidifiez votre logement

L’augmentation du taux d’humidité permet de baisser légèrement la température et la chaleur ressentie est nettement plus supportable. Pour cela, séchez les vêtements, draps ou serviettes, soit après les avoir lavés, soit en les humidifiant spécifiquement à cet effet, ou passez la serpillière (sans produit ménager, si le sol est déjà propre). Notez que certains sols n’aiment pas être mouillés trop souvent. Un air moins sec a aussi l’avantage d’être plus doux pour votre corps : votre peau, vos yeux et votre gorge vous remercieront.

A LIRE AUSSI « Mourir de chaleur »: la menace du bulbe humide

4. Traquez les sources de chaleur à l’intérieur

4. Traquez les sources de chaleur à l'intérieur

Certains appareils électroménagers sont vos ennemis lorsqu’il fait chaud. Un réfrigérateur, un congélateur, un projecteur, un écran de télévision ou un ordinateur émet beaucoup de chaleur. Éteignez complètement les appareils non essentiels (évitez le mode veille) et isolez les autres. Par exemple, fermez la porte de la cuisine pour que la chaleur du réfrigérateur et du congélateur, sans parler du four ou des cuisinières, ne se propage pas ailleurs.

Si vous travaillez à distance, vous pouvez fermer la porte de la salle de travail pour créer un autre espace frais dans le logement que vous serez heureux de trouver pendant les pauses ou la nuit.

5. Entourez-vous de verdure et d’arbres

5. Entourez-vous de verdure et d'arbres

Nos villes subissent de plein fouet les canicules car elles sont bétonnées, goudronnées et creusées dans le sol. La présence d’arbres et de végétation réduit considérablement la température, créant des îlots de fraîcheur et empêchant l’accumulation de chaleur. Il est donc important de laisser pousser les arbres dès que possible, ainsi que de limiter les coupes d’herbe en créant de grandes surfaces d’herbes hautes, comme le font de plus en plus les jardiniers dans les parcs urbains.

Cette mesure présente également l’avantage de préserver l’habitat des insectes, de nombreuses espèces menacées d’extinction par l’activité humaine. « Si votre maison est entourée de béton (terrasse, allées, parterres de fleurs…), il vous sera plus difficile de profiter de l’air frais de la nuit pour rafraîchir votre maison », explique l’Ademe.

LIRE AUSSI La chaleur élevée affecte-t-elle la libido ?

6. Choisissez bien votre logement

Si vous devez déménager prochainement, soyez impitoyable avec les normes thermiques. L’isolation est conçue depuis des siècles pour retenir la chaleur en hiver. Mais l’époque des maisons aux murs épais qui gardent l’été frais est révolue. Dans les bâtiments modernes aux parois minces, il faut également prévoir une isolation pour le confort d’été, ce qui est rarement le cas, du fait de normes mal pensées et de promoteurs négligents.

Si possible, visitez le lodge après une journée chaude : certains lodges, même parmi les plus modernes, sont de véritables fours l’été avec des températures intérieures supérieures aux maximales extérieures (dans ce cas, mieux vaut aérer toute la journée que rester) . calfater).

7. Faites-vous à l’idée que le monde a changé

Il faut désormais vivre avec des températures plus élevées, au lieu d’essayer de garder la maison au frais tout l’été à l’aide d’appareils high-tech qui polluent et consomment de l’énergie. Une chambre à 28 degrés la nuit n’est pas « inhabitable », même pour un bébé ou une personne âgée… elle correctement. « N’achetez pas de climatisation en urgence pour faire face à une situation exceptionnelle, car elle peut coûter cher à l’usage et ne pas répondre à vos besoins », rappelle l’Ademe.

Outre les critères évidents de performance et d’efficacité énergétique, il est important de prendre en compte les nuisances sonores. Non seulement vos voisins doivent continuer à dormir avec la fenêtre ouverte, mais vous pouvez également ressentir la gêne d’un bloc bruyant.

A LIRE AUSSI Comment dormir quand il fait chaud

Comment faire pour résister à la chaleur ?

Les bons réflexes pour résister à la chaleur

  • 1 – S’hydrater sans compter.
  • 2 – Buvez frais… mais pas trop.
  • 4 – Adaptez votre alimentation.
  • 5 – Calmez-vous.
  • 6 – Mettre à jour régulièrement.
  • 7 – Ne vous exposez pas inutilement.
  • 8 – Calfeutrez-vous aux bons moments.
  • 9 – N’oubliez pas les animaux de compagnie.

Comment ne pas avoir chaud sans ventilateur ? Le meilleur remède contre la chaleur est la traditionnelle douche froide. Un passage express de 3 min sous le jet d’eau est suffisant. L’effet vivifiant est instantané, mais pas illimité. Attention à ne pas prendre dix douches par jour sous couvert de températures élevées.

Comment refroidir son corps pour dormir ?

Prendre une douche froide avant de se coucher peut aider à abaisser la température de votre corps et favoriser le sommeil. Vous pouvez simplement utiliser une serviette humide au lit ou avant de vous coucher pour rafraîchir votre peau, ainsi qu’une compresse froide sur votre front.

Comment refroidir son corps rapidement ? Rafraîchir le corps avec de l’eau en cas de canicule Alors, il suffit d’un coup d’eau sur le visage ou les bras pour sentir la fraîcheur. Mais attention, mieux vaut éviter l’immersion totale dans un bain froid : vous risquez un choc thermique !

Comment refroidir le lit ?

Envisagez, par exemple, d’humidifier votre chambre. Vous pouvez étendre un chiffon humide ou simplement placer un petit bol d’eau glacée sur le sol. Autre geste très important à adopter dans les jours à venir : boire de l’eau tout au long de la journée, y compris la nuit.

Comment supporter 40 degrés ?

Priorité aux vêtements amples Evitez également les vêtements serrés comme les jeans et les leggings moulants qui peuvent gêner la circulation sanguine, déjà ralentie par la dilatation des vaisseaux sanguins due à la chaleur. Porter des vêtements moulants contribue ainsi à augmenter la sensation de jambes lourdes.

Quelle est la température maximale que le corps humain peut supporter ? 31°C pour 100% d’humidité, ou 38°C pour 60% d’humidité ET leurs résultats sont inférieurs à la dernière étude. Cela va de 35°C à 100% d’humidité à 31°C. Et pour 60% d’humidité, ce n’est plus 45°C, mais 38°C qui est la limite du corps humain.

Comment faire quand on ne supporte pas la chaleur ?

Buvez de l’eau et ne buvez pas d’alcool. Repos. Prenez une douche ou un bain froid, ou séchez-vous à l’eau froide et exposez votre peau humide à un ventilateur. Placez un sac de glace sur la tête, le cou, les aisselles et l’aine.

Accueil Parents Canicule : sept conseils pour rester au frais sans climatisation