Cognac : la retraitée Martine Soulon s’explique au conseil d’Agglo pour une journée sans pain

Par Emilien Gomez-Cabot – e.gomezcabot@sudouest.frPublié le 30/06/2022 à 11:41

Fonctionnaire de la ville de Cognac puis du Grand-Cognac pendant 45 ans, Martine Soulon a été accueillie ce mercredi 29 juin. Seul dossier en suspens de ce conseil tenu à Lignières-Sonneville : le lancement du concours de maîtrise d’œuvre pour la construction du futur centre culturel

Sa retraite a déclenché un hommage émouvant à un pourboire Agglo jusque-là ennuyeux. Employée des médias généralistes de l’Agglomération du Grand-Cognac depuis 2017, abréviation de la Ville puis de la Communauté de Communes de Cognac (1977-2017), Martine Soulon a vécu sa dernière séance ce mercredi 29 juin. Avec…

Sa retraite a déclenché un hommage émouvant à un pourboire Agglo jusque-là ennuyeux. Employée des médias généralistes de l’Agglomération du Grand-Cognac depuis 2017, abréviation de la Ville puis de la Communauté de Communes de Cognac (1977-2017), Martine Soulon a vécu sa dernière séance ce mercredi 29 juin. Avec 41 conseils communautaires et 2.216 délibérations à son actif, la fonctionnaire, qui a tout de même veillé à ce que tout fonctionne – notamment les zappettes utilisées par les élus pour voter – à Lignières-Sonneville, prendra officiellement sa retraite le 1er décembre, après quatre mois de bien-mérités. les vacances.

Avant de lui remettre un gros bouquet de fleurs, Jérôme Sourisseau, président d’Agglo, a salué un salarié « polyvalent », « toujours présent auprès des élus » pour que « les démarches soient menées dans les règles ». « Ces 45 ans auront été un délice », a réagi Martine Soulon, les yeux brillants d’émotion, devant tous les élus, debout pour l’applaudir. « Dieu sait que j’ai rencontré des présidents et des vice-présidents. Pardonnez-moi, je ne me souviens pas de tous les noms. J’ai du mal à vous quitter, nous partageons beaucoup. J’espère vous rencontrer dans d’autres circonstances. J’aurai beaucoup dans la patate. Je vous suivrai sur les réseaux. Je n’y suis pas mais je Et d’ajouter, en riant : « Mon seul regret, c’est de ne pas avoir vu la prochaine salle de réunion ; j’ai entendu de celui-ci pendant vingt ans. »

Durant l’été, cette mère et grand-mère de trois enfants et huit petits-enfants, juge fédérale licenciée au club de gymnastique de La Cognaçaise, seront remplacées par Florence Maurange et Virginie Pompilius.

Nouveau vice-président

Nouveau vice-président

Ce bref moment d’humanité s’est terminé par un petit conseil pointu. Mercredi, comme on voit souvent que tout est discuté en amont dans les réunions, les élus ont enchaîné les dossiers et validations des délibérations, sans coup férir et sans envolées majeures. Jusqu’à présent, le conseiller santé Brice Dezemerie a été élu vice-président en charge des ressources humaines. Élu par 64 voix contre 18 pour un Jérôme Royer candidat décidé à tout, le maire de Juillac-le-Coq remplace Bernard Mauzé, ancien maire de Gensac-la-Pallue. Il continuera toujours à travailler pour la santé.

Côté archives, les élus ont donné leur feu vert à une série de dossiers : budget rectificatif 2022, attribution d’une dotation exceptionnelle d’un montant de 58 367 euros à l’association Accolade, aides aux communes « en difficulté » comme Cognac, Bréville et Saint- Sulpice-de-Cognac, acquisition d’un immeuble (pour 180 000 euros) situé boulevard Émile-Zola, à Cognac, dans le but d’y déménager la maison des jeunes de Cognac ou Croix-Rouge.

Seul dossier structurant : la création du centre culturel sur le site de l’antique Litho Bru. Mercredi, le conseil a validé sans véritable débat un programme de construction pourtant non négligeable (14 735 000 euros TTC), en même temps qu’il a autorisé Jérôme Sourisseau à lancer le concours de maîtrise d’œuvre puis à signer le contrat avec le lauréat. . L’équipe devrait être prête pour la rentrée 2026.

Accueil Administration Cognac : la retraitée Martine Soulon s'explique au conseil d'Agglo pour une...