Comment entretenir et conserver vos vieux vêtements ?

Photo of author
Written By Charlotte Sander

Nos rédacteurs sont là pour vous apporter toutes les réponses à vos questions d'actualité

L’entretien de vos vêtements vintage commence dès que vous les achetez. C’est du moins ce que nous dit depuis le début Laura Vallée, fondatrice de l’e-shop Gigette Vintage et spécialiste des vêtements anciens.

Selon elle, avant même de mettre son nouveau trésor dans sa garde-robe, il est important d’essayer de dater, la période de fabrication détermine la manière dont on va laver et entretenir lesdits vêtements. « Dans l’absolu, vous ne traitez pas une robe des années 1900 de la même manière que vous avez traité une robe des années 70 ou décadente des années 90. » elle se souviens.

Quelques-uns de ses meilleurs conseils pour laver et entretenir les vêtements d’occasion.

Se débarrasser des tâches sur un vêtement vintage

Se débarrasser des tâches sur un vêtement vintage

Et pour cause, certains vieux vêtements n’ont pas été conçus pour être lavés régulièrement, et pas seulement avec des machines à laver.

Les résultats? Si vous souhaitez blanchir un vieux chemisier en coton par exemple, il suffit d’en laisser un peu dans de l’eau de Javel diluée.

« Pour les taches tenaces sur des vêtements d’autres couleurs, n’hésitez pas à créer une pâte à laver à base de bicarbonate de soude et d’eau écarlate que l’on appliquera sur les vêtements », conseille notre experte.

Et si les vêtements sont trop fragiles ou dans une matière très délicate comme la soie, n’hésitez pas à vous tourner vers une blanchisserie spécialisée.

Restaurer les coutures, boutons et autres détails de ses vêtements vintage

Restaurer les coutures, boutons et autres détails de ses vêtements vintage

Encore une étape à valider avant de soumettre votre recherche ? Inspectez-le littéralement sous toutes les coutures, en prenant notamment soin de vérifier que certains ne sont pas annulés.

« Si une couture est juste décousue, il suffit de la coudre, ce n’est pas bien grave. Au contraire, si elle est déchirée, on la fait directement reprendre par un professionnel avant de l’utiliser », recommande Laura Vallée. Nous prenons également soin de vérifier l’état des boutons, surtout si l’un d’eux est sur le point de sortir.

« Dans les pièces de luxe, surtout dans les années 80, certains boutons en métal sont très lourds. Et ce serait dommage de devoir tous les remplacer juste parce qu’on en a perdu un ou deux », préviennent-ils.

Quant au boulochage que l’on peut retrouver sur la chemise et les manteaux, il suffit de l’enlever avec un rasoir anti-boulochage qui rase sans agresser les vêtements.

« Cela change la vie, vous pouvez capturer beaucoup de choses sur ce petit appareil à bas prix. » elle abonde

Réajuster ses vêtements de seconde main à sa taille

Réajuster ses vêtements de seconde main à sa taille

Et parce que les vêtements ajustés durent plus longtemps, il nous est également conseillé de récupérer nos pièces vintage avant de les intégrer à notre garde-robe.

« On a un peu perdu cette façon de faire, ça se faisait il y a longtemps, mais ça vaut quand même la peine de récupérer les vêtements pour s’ajuster à soi avec une styliste de quartier », commente Laura Vallée.

Pantalon plissé, jean Levi’s, veste imposante des années 80 : la plupart des pièces peuvent facilement être resserrées… et même agrandies.

« En faisant preuve d’un peu d’imagination, par exemple les pantalons qui sont un peu petits, vous pouvez les faire couper sur le côté et ajouter une bande de tissu sur le côté. Tout est possible », confirme celui qui transforme aussi de vieux vêtements pour mieux les porter . eux un jour.

Vêtement vintage : lavage en machine ou lavage à la main ?

Vêtement vintage : lavage en machine ou lavage à la main ?

C’est la question sur toutes les lèvres : comment laver mes vêtements vintage ? Avons-nous besoin de passer par un fastidieux lavage des mains ? Spoil : non.

« Personnellement, il me suffit de laver des vêtements justement parce que, contrairement à ce qu’on pourrait penser, nos machines aujourd’hui sont bien plus délicates que celles qui étaient les aérateurs et les lessives sont bien meilleures », explique la créatrice de Gigette Vintage.

Selon notre expert vintage, le lavage serait également moins responsable d’éventuelles détériorations que l’essorage ou le séchage, notamment sur les pulls et les grosses mailles.

Les résultats? Elle recommande d’opter pour un lavage rapide, à basse température et un cycle d’essorage très doux en machine, qui serait plus bénéfique qu’un lavage à la main accompagné d’une séance de torture pour le textile qui sera tordu dans tous les sens.

Quant au séchage, on ne suspend les vêtements qu’à un cintre ou on les laisse à plat s’il y a un risque de relâchement.

Quant aux imposants manteaux et vestes, Laura Vallée nous recommande de les emmener chez les teinturiers, surtout si on les emmène en hiver. « Il va faire froid, il va être humide, donc le pelage va mettre des heures à sécher et risque de garder une mauvaise odeur », préviennent-ils.

Fer à repasser ou steamer ?

Fer à repasser ou steamer ?

Autre question épineuse : celle du repassage de leurs vêtements vintage. Quelles parties peuvent être repassées ou non ?

« A priori, presque tout peut être repassé, sauf les matières comme la soie, ou les matières très synthétiques qui ont tendance à gonfler si elles chauffent », souligne Laura Vallée qui préconise aussi l’achat d’un défroisseur, de voyage ou professionnel, qui permet . moins abîmer les vêtements qu’un fer chaud, tout en les lissant rapidement et efficacement.

Protéger et conserver ses pièces vintage

Au quotidien, si la taille de notre garde-robe le permet, on préfère le rangement sur cintre à un rangement « à plat », qui permet de mieux conserver les vêtements sur le long terme.

Selon notre expert, il vaut la peine d’investir dans des sangles en bois ou des sangles en plastique recouvertes de velours. Seul problème ? Clips de cintres qui peuvent marquer et abîmer le haut des jupes et des pantalons.

« Dans ces cas-là, eh bien, on met un morceau de papier de soie autour des pinces pour éviter que le plastique de la pince n’entre en contact direct avec le tissu », ajoute-t-il.

Sur votre chemin, vous pouvez aussi mettre des antimites ou utiliser de l’huile de cèdre pour vous assurer que vos pièces, notamment celles que vous n’avez pas portées et qui sortent donc de vos placards depuis plusieurs semaines, ne soient pas grignotées.

« Vous pouvez également ranger vos manteaux et autres articles d’hiver dans des boîtes hermétiques en enveloppant la fermeture avec du papier cellophane. » La sécurité d’abord!

Est-ce que le bicarbonate de soude tue les bactéries ?

Le bicarbonate est considéré comme un bactériostatique, c’est-à-dire qu’il est uniquement capable de bloquer l’action de certaines bactéries. Mais il n’a aucune action bactéricide, virucide ou fongicide.

Comment désinfecter avec du bicarbonate de soude ? Le bicarbonate de soude agit comme un très bon désinfectant pour les toilettes. Il suffit de verser 2 cuillères à soupe dans le fond de la tasse et sur les parois, puis d’ajouter du vinaigre blanc pour un meilleur résultat, et de laisser agir le plus longtemps possible.

Comment garder son slip propre ?

4- Trempez votre culotte sale dans de l’eau chaude javellisée…, utilisez le savon Puis frottez bien, la partie qui protège le vagin jusqu’à l’anus, insistez là-dessus, pour ne pas laisser de taches ! 5- séchez votre culotte dans un endroit chaud, à l’abri de la poussière.

Comment sentir bon entre les jambes d’une femme ? Ajustez vos sous-vêtements. Le coton absorbe bien mieux l’humidité résultant de la transpiration que les matières synthétiques. Oubliez un moment la lingerie en soie ou viscose et la dentelle, préférez si possible les culottes simples en coton bio. Évitez également les jeans serrés, les pantalons serrés, etc.

Pourquoi il faut changer de slip tous les jours ?

« Le garder trop longtemps sur votre culotte vous expose au risque de développer des champignons dans les plis de l’aine voire autour de l’anus avec macération. Pour les hommes, si vous devez choisir entre laver le corps et les sous-vêtements, nous vous recommandons ne pas laver et changer vos sous-vêtements à la place.