Comment jouer aux échecs : comment comprendre et gagner aux échecs ?

Les échecs est l’un des jeux les plus populaires et les plus anciens au monde, même si ce dernier se joue sous des règles plus ou moins compliquées à comprendre mais beaucoup de personnes y jouent; qu’ils soient grands ou petits, mais pour y gagner, il y a des méthodes et des astuces à suivre.

Nous vous expliquons tout dans cet article.

Comprendre et gagner aux échecs

Pour apprendre à jouer aux échecs, il faut d’abord comprendre comment cela se passe sur un échiquier et de quelle manière nous pourrons dire que nous avons gagné.

Pour cela, voici les points à noter :

  • Déjà vous devez savoir comment positionner votre échiquier, vos pions etc, les deux personnes qui jouent doivent obligatoirement avoir une case noire au coins bas gauche.
  • Les tours doivent se poser dans les coins deux de chaque coté, puis les cavaliers prés des tours, puis les fous prés des cavaliers, ensuite la reine au centre avec le roi a ses cotés et les pions seront en face.
  • Si vous voulez gagner, vous devez mettre le roi de votre adversaire en position échec et mat ce qui voudra dire que n’importe quel déplacement qu’il fera le mettra en danger.
  • A savoir que chaque pièce a une valeur; le pion possède un point, le cavalier en possède trois, le fou en possède trois points et demi, la tour, elle, elle possède cinq points, quant à la reine, elle en possède neuf ! Le roi par contre ne possède aucun point, on ne l’utilise uniquement vers la fin de la partie lorsqu’il sera en position échec et mat.
  • Parmi les astuces a suivre, il est conseillé d’utiliser toutes vos pièces et de commencer le jeu par une grande ouverture.

Jouez enfin aux échecs !

Voici les étapes à suivre pour commencer enfin le jeu ! N’attendez plus :

  • D’abord il faudra mettre en place l’échiquier exactement de la même manière que nous vous avons expliqué sur le paragraphe précédent.
  • Si vous voulez commencer vous même le jeu, choisissez alors les pièces blanches car celui qui possède les pièces blanche commence toujours.
  • Plus vous capturez une des pièces de votre adversaire, moins de pièces il aura car la pièce capturée sera donc retirée de l’échiquier et ne comptera plus. Donc pour ce faire; vous devez déplacer votre pion de sorte qu’il se retrouve sur le pion ou la pièce qui appartient à votre adversaire.
  • Ensuite, chacun à son tour devra déplacer ses pièces jusqu’à ce que le jeu prenne fin.
  • La partie de jeu ne se termine uniquement d’une seule manière, il s’agit de la situation échec et mat, sans cette situation le jeu ne prendra pas fin, c’est pour cela qu’il faudra à tout prix trouver un moyen de mettre le roi qui appartient à votre adversaire dans une situation où ce dernier ne pourra plus se déplacer ou sinon il se fera capturer par vous.

Apprendre à utiliser un pendule numérique ou mécanique pour jouer aux échecs

Lorsqu’on joue aux échecs seulement pour le plaisir, le temps ne compte pas.

Mais dès qu’il s’agit de compétition officielle, il y a ce qu’on appelle la cadence de jeu.

Il s’agit d’une limite sur le temps total de réflexion. Pour cela, on utilise une pendule pour parties de jeu d’échec.

Il en existe deux modèles :

  • Les pendules mécaniques qui font du bruit avec leur tictac. Avec ces accessoires, on règle le temps de réflexion de chaque joueur avec la position des aiguilles.
  • Il y a aussi les pendules électroniques ou digitales dont la cadence se règle à la seconde près. Elles permettent de préprogrammer plusieurs cadences à l’avance.

Les pendules sont assez faciles à utiliser. Une fois que la cadence est réglée, au début de la partie. Les noirs appuient sur le balancier qui se trouve sur le modèle mécanique ou sur le bouton Start pour le modèle numérique afin de démarrer l’horloge des blancs. Donc, lorsque le joueur a joué son coup, il arrête sa pendule et déclenche celle de son opposant. Il faut que ce soit la main qui a bougé la pièce qui actionne le balancier.

Il est possible d’arrêter le chrono avec le bouton Stop pour l’abandon ou l’appel de l’arbitre. Le joueur dont le temps manque est dit en zeinot ou en pénurie de temps.

Enfin, il existe trois classes de cadences.

La cadence classique où chaque joueur possède au moins une heure de réflexion.

La cadence rapide qui offre un temps de 20 minutes pour réfléchir. Et le blitz qui signifie éclair où le temps de réflexion est seulement de 5 minutes pour chaque joueur.

Accueil Administration Comment jouer aux échecs : comment comprendre et gagner aux échecs ?