Croisière : dans les coulisses du XXL à La Rochelle

La veille, elle avait quitté Southampton, au Royaume-Uni, avec 2 400 passagers, arrivée à l’aéroport de La Rochelle à 19 heures.

Parti de Southampton, au Royaume-Uni, un jour plus tôt il y a une semaine, avec 2.400 passagers à bord, il est arrivé sur le site de La Rochelle à 7 heures du matin pour une escale de onze heures, avant de reprendre la mer vers Bilbao et La Corogne en Espagne. . « Il y a des marins partout en Méditerranée et en Europe du Nord. Les ports de la façade atlantique se sont développés et offrent une nouvelle escale au riche patrimoine », précise Patrick J. Pourbaix, directeur général de la branche française de MSC en Belgique, Belgique et Luxembourg. A La Rochelle, les lignes se croiseront seules. Le port n’a pas les capacités humaines et techniques pour être un point de débarquement. Or, en Europe, le marché est majoritairement occupé par l’Allemagne et la Grande-Bretagne. tête.

Tout ce qui brille

Tout ce qui brille

Un peu passé le bilan de santé, le pied du voyageur atterrit sur le magnifique temple du manger, du stuc, de la moquette et des parois de verre. La « Galleria Virtuosa », galerie marchande, recrée la rue de Venise en dessins animés. Le plafond change de couleur et d’aspect grâce aux millions de LED. Les marches de l’escalier, ornées de cristaux Swarovski, illuminent de mille feux. Le soir, imaginez cette cliente anglaise venant dîner vêtue d’une robe en satin et d’un nœud papillon. Même 110 ans après « Titanic », nous nous accrochons toujours aux traditions. Un peu moins dans la journée. Le code vestimentaire est plus une coupe bikini qu’un haut bleu marine.

Ensuite, il y a le plaisir. Au Starship Club, le robot barman humain sert de cocktail cosmique. Du jamais vu dans l’océan, lorsqu’il s’agit d’ambiance, des tubes pop sont diffusés en continu via des haut-parleurs. Peut-être que nous sommes dans l’océan, nous sommes loin du monde du silence. « Virtuosa » est un vaisseau lumineux, joyeux, coloré, kitsch, digne représentant du gigantisme et de tous les superlatifs, en présence desquels il est difficile de rester.

Jusqu’à 6 000 passagers

Pour changer d’ambiance, le bateau libérera une poignée de passagers dès son arrivée, sous pression lors d’une visite à La Rochelle. Huit avions commenceront le transfert du port vers le centre-ville. Ria et Alex, un petit parent anglais avec un bébé de 4 mois, ne sont pas inclus. Dormant en maillot de bain au dernier étage d’une des cinq piscines, ils boivent un cocktail. « Nous ne voulions pas vivre le stress de l’aéroport, la réservation de l’hôtel. Nous voulions juste le soleil. Nous avons choisi de voyager en bateau et services. En fait, peu importe où nous allons. »

Il est utile de commencer par une liste des services fournis pour comprendre qu’ils n’ont pas besoin de plus que ce qui est proposé. Virtuosa dispose de cinq piscines, de douze restaurants ouverts 20h/24, d’un casino plus grand que La Rochelle, d’un bolide de Formule 1, d’un boulodrome, d’un terrain de foot, de deux showrooms dont un théâtre de 1000 places – équivalent au niveau national de La Coursive à La Rochelle -, commerce de 1 168 m², parc de loisirs avec parcours accrobranche, spa et bloc opératoire. L’équipage de 2 000 membres du navire porte le nombre de passagers à 6 000 à son apogée.

1 300 euros tout compris

1 300 euros tout compris

Yvette et Martin, retraités, ainsi que des soirées surprises et des spectacles du Cirque du Soleil. « On peut choisir la piscine de chacun ou notre balcon pour être au calme. Crimson Sun, Steven et Jacqueline sont des touristes. Il y a trois semaines, ils sont montés à bord du « Sky Princess » de Royal Caribbean et ont appelé… La Rochelle. Normalement, ils savent. ils iront boire un verre. Comme tous les jours. « Nous avons 93% de clients fidèles », a déclaré MSC. « Il y a trois ans, ils repartaient pour un autre voyage avec nous. »

Pour entrer dans cet univers unique, il faut compter 1 300 euros par personne pour un forfait « tout compris ». Cela comprend les repas, les boissons, les expositions… Les passagers peuvent choisir des forfaits « luxe » basés sur un patio privé avec bain à remous et cocktails au champagne. Mais le but est le même pour tout le monde : ne rien faire. 1 300 euros, 500 hors saison, plaît aux retraités comme aux familles avec trois enfants.

« Pas des grands monstres »

Si l’industrie du tourisme a été ébranlée pendant la crise sanitaire, elle va repartir à la hausse grâce à ces prix attractifs. Les entreprises veulent améliorer leur image sociale face à l’impact environnemental du tourisme à grande échelle. A Saint-Nazaire, MSC Croisières construit aujourd’hui un nouveau type de navire, « le premier à rouler au gaz naturel ». « On tape à l’arrêt, on propose un petit trajet, s’est défendu Patrick J. Pourbaix. On est une transition active. Virtuosa » fonctionne au fioul mais pas autant qu’avant. % d’oxydes d’azote. La fumée est lavée avant de sortir du poêle. 10% du carburant est stocké grâce à la nouvelle peinture sur laquelle l’eau glisse bien. Nous ne sommes pas de grosses bêtes. »

« Virtuosa » sera célèbre pour son look La Rochelle. Ce voyage vers la côte atlantique se poursuivra pendant la haute saison, ce qui est préjudiciable à Bordeaux. Pari courageux quand on apprend qu’en Italie, le numéro 17 porte malheur. Pour les ascenseurs, le pont ne comprend pas ce nombre.

Accueil Parents Croisière : dans les coulisses du XXL à La Rochelle