Envelopper un bébé ou un porte-bébé ? À toi de voir !

L’importance de porter le nouveau-né près de soi n’est plus à démontrer. « Porter un bébé est un soin nécessaire », explique la psychologue et psychanalyste Sophie Marinopoulos*. La chaleur de contact crée et entretient le lien naissant mère-enfant. Sentir l’odeur de sa mère, se laisser bercer par ses pas donne au nouveau-né un sentiment de sécurité dont il a besoin plus tard pour partir à la découverte du monde. « Vous ne portez pas un bébé contre vous juste parce qu’il ne peut pas se porter », poursuit-elle. Il est également porté par les pensées et les sentiments. Le grand psychanalyste anglais Donald Winnicott l’appelait « l’attitude ». La méthode reste ! Les bras sont le nid le plus évident et le meilleur possible. Mais pour les petites courses, une promenade ou même à la maison, on veut avoir les mains libres et ne pas s’embêter avec la poussette dans les transports en commun.

Le porte-bébé classique : il est pratique

Le porte-bébé classique : c’est pratique

Le porte-bébé classique : c’est pratique

C’est le mode de transport le plus répandu en France et dans les pays nordiques. Il évolue même à grande vitesse en Chine ! Au début, dans les années 1960, le sling ressemblait plus à un « sling bag » ou à une poche kangourou. Ces dernières années, les modèles n’ont cessé de se perfectionner et font l’objet de nombreuses recherches auprès de psychomotriciens, kinésithérapeutes et pédiatres pour optimiser leur ergonomie et respecter au mieux la morphologie du jeune enfant.

Le principe : ils sont faciles à utiliser une fois le premier réglage des sangles de maintien et de la ceinture ventrale effectué à vos mesures. Le nouveau-né (à partir de 3,5 kg) est face à vous pour le protéger de l’environnement et le surveiller. Pour l’installer contre la route, il faut attendre quatre mois qu’il soit tonifié et garde la tête et la poitrine bien droites. Vous pouvez placer le harnais sur ou sous un manteau, et de nombreux modèles actuels vous permettent de le garder pendant que vous enlevez simplement la partie bébé avec le bébé dedans. Sans le déranger.

Le plus : pour le bébé, l’appui-tête (rendu obligatoire par la norme européenne) est important dès les premiers mois, pour soutenir sa tête penchée et éviter l’effet « coup de fouet ». Les réglages du siège – hauteur et profondeur – servent à le régler avec précision. Enfin, il offre un bon maintien du dos. Pour le porteur, la répartition du poids de l’enfant entre les épaules, le dos et les hanches avec des bretelles rembourrées et des points de tension de la ceinture lombaire est évitée. Son prix souvent élevé s’explique par la complexité de sa conception, ainsi que par la qualité des matières utilisées, comme un tissu labellisé Oeko-Tex®, sans métaux lourds dans la teinture. Généralement prévues jusqu’à 15 kg, certaines écharpes sont adaptées à un poids supérieur, avec la possibilité de porter un enfant plus âgé dans le dos pour de longues balades.

Ce qu’on lui reproche : Les adeptes du portage en écharpe reprochent à l’écharpe classique de suspendre le bébé les jambes pendantes et les bras pendants. Certains mentionnent également que les petits garçons lorsqu’ils sont assis sur leurs parties génitales peuvent alors avoir des problèmes de fertilité. Des produits plus anciens ou bon marché, peut-être. En revanche, les fabricants de modèles actuels confirment les étudier pour que l’enfant soit assis sur ses fesses, les jambes placées de manière naturelle.

* Auteur de « Pourquoi porter bébé ? », éditions LLL Les Liens qui libèrent.

Le sling : un art de vivre

L’écharpe de portage : un mode de vie

L’écharpe de portage : un mode de vie

Inspirée des techniques de portage traditionnelles utilisées dans de nombreuses civilisations africaines ou asiatiques, la voile a fait son apparition chez nous ces dernières années, dans le sillage des mouvements naturels de la mère. Son usage s’est depuis largement développé et il rejoint désormais le cycle des magasins de puériculture plus traditionnels.

Le principe : c’est une grande bande de tissu de plusieurs mètres de long (de 3,60 m à près de 6 m selon le mode de nouage) qui se place intelligemment autour de soi pour tout accueillir. Le tissu est en coton ou en bambou pour être doux au contact de la peau, et à la fois résistant et souple.

Le plus : ainsi enveloppé, le nouveau-né ne fait plus qu’un avec sa mère, collé à son ventre, dans le prolongement de leur fusion. Dès les premières semaines, l’écharpe permet différentes positions pour le bébé selon l’heure de la journée : droite, semi-allongée pour pouvoir allaiter en toute discrétion, ouverte sur le monde… Autre bienfait relevé par Anne Deblois** :  » Quand S’il est porté près du corps d’un adulte, il bénéficie du système de thermorégulation du porteur, hiver comme été. »

Ce qu’on lui reproche : Plus lent à monter sur soi qu’un sling, le sling n’est pas forcément facile à nouer avec la bonne technique selon l’âge de l’enfant, pour assurer une position physiologique en toute sécurité. Il peut être nécessaire de suivre des cours en atelier. Contrairement au harnais, la voile n’a pratiquement pas de limite d’âge. Seul le poids que celui qui le porte peut porter… d’où la tentation de certains jeunes parents de le porter de manière toujours plus fusionnelle à l’âge où l’enfant doit apprendre à marcher tout seul et devenir autonome. Mais c’est plus une question de style de vie et d’éducation que de technique ! Côté polémique, des études récentes ont montré que les graines utilisées en écharpe ou au contraire jambes serrées lorsque le bébé est porté en position « banane » pendant les premières semaines ne respectent pas l’ouverture naturelle des hanches du nourrisson.

** Co-auteur de  » Cueillir dans un foulard « , Editions Romain Pages.

Le porte-bébé « physiologique » : la troisième voie (entre les deux)

Le porte-bébé “physiologique” : la troisième voie (entre les deux)

Le porte-bébé “physiologique” : la troisième voie (entre les deux)

Pour ceux qui hésitent entre ces deux écharpes, la solution se situe peut-être du côté des écharpes dites « physiologiques » ou « ergonomiques », développées par des marques après le leader Ergobaby.

Le principe : à mi-chemin entre l’écharpe et le porte-bébé classique, il s’inspire généralement du mode de portage des bébés thaïlandais, avec une grande poche à assise large et des bretelles.

Le plus : il n’y a pas de long morceau de tissu à nouer, ce qui élimine les risques de mauvais ajustement. Il se ferme soit par une simple boucle soit par un nœud rapide. La poche contenant le bébé lui assure une position « M », les genoux légèrement plus haut que les hanches, le dos arrondi. Côté porteur, la ceinture ventrale est généralement matelassée pour assurer un bon maintien.

Ce qu’on lui reproche : Nous manquons encore de recul pour prendre position sur les bénéfices de la position de bébé par rapport à sa morphologie. Revers de la médaille, il est déconseillé de l’utiliser tel quel avec un nourrisson avant 4 mois. Il y flotterait sans une bonne tenue, notamment au niveau des pattes. La parade : certains modèles proposent une sorte de patin de réduction amovible.

En vidéo : Les différentes façons de porter

En vidéo : Les différents moyens de portage

En vidéo : Les différents moyens de portage

Comment porter son bébé en hiver ?

Comment porter son bébé en hiver ?

Comment habiller bébé selon la température ? Habiller bébé pour sortir en hiver Couvrir les extrémités : la tête, les mains et les petits pieds doivent être protégés. Bonnet, gants et chaussons polaires seront vos meilleurs alliés. Superposez les couches de vêtements : body à manches longues, pull, cardigan et manteau. Nid bébé : avec doublé.

Quand sortir un nourrisson en hiver ?

Dans les 2-3 mois, bannissez les sorties en écharpe ventrale ou en écharpe lorsque les températures sont très basses (même aux sports d’hiver) car les jambes comprimées d’un bébé peuvent se refroidir très rapidement.

Comment habiller bébé dans porte bébé en hiver ?

Le moyen idéal pour porter un bébé quand il fait froid est une combinaison douce pour bébé. Il vous garde au chaud en hiver avec des températures basses. Il est important que la combinaison soit souple pour que le bébé puisse se positionner physiologiquement.

Quel porte-bébé pour un nourrisson ?

Pour faire simple, il s’agit d’un foulard attaché à des bretelles et d’une ceinture avec un clip préformé. Le tablier peut être ajusté en largeur à l’aide d’anneaux comme une écharpe pour un ajustement parfait et unique. Les écharpes restent le meilleur moyen de porter physiologiquement votre bébé dès la naissance.

Quelle écharpe pour un père ? Une ceinture avec boucle et bretelles de sac à dos à mettre sur les épaules et bébé se fait porter vers son papa ! P4 est le meilleur porte-bébé pour les papas ! Tous ces porte-bébés garantissent une bonne position physiologique pour votre enfant et pour vous-même.

Comment choisir un bon porte-bébé ?

Pendant les trois premiers mois, il doit être droit contre vous en position fœtale, le format hamac ou banane est donc idéal. Contre la peau de ses parents, le bébé se sent en sécurité et bien placé. Optez alors pour un porte-bébé ventral ou kangourou qui permet un portage devant et face à vous.

Quel âge pour mettre bébé dans un porte-bébé ?

Le porte-bébé physiologique ou préformé S’utilise dès la naissance (minimum 3 kg, 3,5 kg pour Boba) jusqu’à 24 mois environ. Il respecte la position naturelle de bébé et ses nombreux réglages permettent d’ajuster parfaitement la position. Le dos est maintenu : il est parfait à toutes fins.

Quel est le meilleur porte-bébé ?

Quel est le meilleur porte-bébé 2022 ?

  • Love and Carry ONE : le meilleur porte-bébé pour nouveau-né.
  • Love Radius Hoodiecarrier : le plus stylé, fantastique à partir de 4 mois.
  • Ergobaby Omni Breeze : le meilleur pour la position à laquelle le monde est confronté.
  • Buzzidil ​​Evolution : le plus facile à régler.

Quel porte bébé 1 an ?

Le porte-bébé physiologique de 6 mois à 2 ans Alors on part avec un portage dorsal et ceux qui ne veulent pas s’embêter avec les nœuds d’une écharpe physiologique, peuvent se tourner vers des porte-bébés physiologiques. La morphologie de bébé est respectée, son dos est bien maintenu !

Quel harnais pour quel âge ? Le porte-bébé physiologique ou préformé S’utilise dès la naissance (minimum 3 kg, 3,5 kg pour Boba) jusqu’à 24 mois environ. Il respecte la position naturelle de bébé et ses nombreux réglages permettent d’ajuster parfaitement la position. Le dos est maintenu : il est parfait à toutes fins.

Quel est le meilleur porte-bébé physiologique ?

La marque Manduca est depuis des années l’un des leaders du marché des porte-bébés physiologiques. Ce porte-bébé Manduca peut accueillir les petits dès la naissance (3,5 kg) et jusqu’à 20 kg. En coton biologique, il est très doux pour la peau de bébé, il ne peluche pratiquement pas.

Quel type de porte-bébé choisir ?

Quel est le meilleur porte-bébé 2022 ?

  • Love and Carry ONE : le meilleur porte-bébé pour nouveau-né.
  • Love Radius Hoodiecarrier : le plus stylé, fantastique à partir de 4 mois.
  • Ergobaby Omni Breeze : le meilleur pour la position à laquelle le monde est confronté.
  • Buzzidil ​​Evolution : le plus facile à régler.

Comment attacher son bébé dans le dos ?

Tenez le bébé d’une main et utilisez l’autre pour remonter le pagne sur le dos du bébé. Saisissez les 2 hauts du pagne et nouez-les en travers de la poitrine avec un double nœud. Attachez les 2 sections du bas de la même manière… et le tour est joué !

Comment allongez-vous votre bébé sur le dos ? Tenez le bébé d’une main et utilisez l’autre pour remonter le pagne sur le dos du bébé. Saisissez les 2 hauts du pagne et nouez-les en travers de la poitrine avec un double nœud. Attachez les 2 sections du bas de la même manière… et le tour est joué !

Quand porter bébé dans le dos ?

C’est la position qui offre la plus grande liberté de mouvement au parent porteur. Ce mode de transport reste un portage physiologique s’il est effectué au bon moment. Mais quand faut-il porter un bébé dans le dos ou sur le côté ? A partir de 3-4 mois.

Comment porter un bébé de 2 mois en écharpe ?

Pour un nouveau-né, la position idéale pour être porté en écharpe est d’être assis de profil. Ce dernier place l’enfant comme dans un hamac en gardant le dos arrondi, la tête alignée avec la colonne vertébrale et les genoux à leur distance naturelle.

Accueil Parents Envelopper un bébé ou un porte-bébé ? À toi de voir !