mardi, décembre 6, 2022
No menu items!
Home Maison « Est-ce la fin du salariat dans l'immobilier ? »

« Est-ce la fin du salariat dans l’immobilier ? »

Sommaire

Par André Perrissel, agence Fnaim Grand Paris Star

Tribune. Le métier d’agent immobilier a évolué et devient multiforme. Avec la digitalisation, comme dans de nombreux métiers, de nouveaux modèles émergent, des « pure players » aux agences « figitales » et distantes. Quelles sont les implications de cette évolution sur l’emploi ?

Les différents modèles économiques de l’immobilier français

Sommaire

On peut identifier quatre grands types de business models des agences immobilières françaises. Pour cette typologie, nous ne considérons que les modèles qui servent d’intermédiaire entre le vendeur et l’acheteur. Ces structures disposent d’une carte professionnelle d’agent immobilier. Par exemple, les services de conciergerie sont exclus.

– Pure players : Ce sont des agences en ligne qui proposent leurs services au vendeur avec un prix fixe. La vision moderne de PAP : investissement publicitaire sur les portails immobiliers, reportages photos et quelques outils optionnels : commande de visites ou commande de diagnostics. Cette formule est peu rentable et ne recueille pas vraiment l’adhésion des vendeurs.

– Ibuyers : une vision moderne du marchand de biens. Si le bien confié à la vente n’est pas vendu dans les trois mois, l’agence immobilière l’acquiert au prix minimum. Cette formule nous vient des États-Unis d’Amérique. Mauvais exemple, OpenDoor, l’inventeur américain de cette formule, a écopé d’une amende de 68 millions de dollars pour publicité mensongère. En France, le pure player en difficulté Proprioo vient d’être cédé à Casavo, l’acheteur italien.

– Réseaux d’agents : ces réseaux se sont développés depuis que la législation française a supprimé l’obligation de rattacher le point de vente à un directeur d’agence agréé par le titulaire d’une carte professionnelle. Ainsi, depuis cette réforme, un agent immobilier titulaire d’une carte professionnelle peut développer un réseau d’agents sur toute la France. Par exemple, l’IAD de Melun fédère 15 000 agents distants basés en France. Un modèle qui fleurit puisque ces réseaux comptent désormais 80 000 agents agréés en France.

– Les centres d’affaires sont des plateformes qui regroupent localement une agrégation d’agents commerciaux indépendants. Ce modèle est largement inspiré du modèle américain. Chez Keller William, cela s’appelle des « méga bureaux d’agents ». L’ambition de ces centres d’affaires est de fédérer une cinquantaine d’agents commerciaux du secteur, de leur offrir un espace de travail moyennant le paiement d’une redevance et de tous autres frais.

– Agences phygitales : avec les nouvelles technologies, les agences immobilières « traditionnelles » sont devenues digitales. Ce sont des agences indépendantes, franchisées (C21, ORPI, L’ADRESSE…) ou intégrées (Nexity, Foncia, Cytia). Ils sont au cœur des quartiers et de la vie de nos concitoyens. Ces agences reçoivent les clients dans leurs locaux commerciaux, disposent d’une boutique, disposent d’outils CRM et digitaux tels que des visites virtuelles, des signatures en ligne ou des vidéos 360°. Ils travaillent tous en réseau et en fichier partagé, réseau de franchise, réseau intégré ou réseau indépendant (InterKab compte 7 000 agences en France, l’AMEPI plus de 4 000).

Quelles parts de marché pour ces différents intervenants ?

Les agents immobiliers dits « traditionnels » maintiennent leur position avec 60% de part de marché des transactions immobilières en France. Les pure players, télé-agents et centres d’affaires se partagent 14 % du marché. Les 26% restants représentent le marché des notaires ou des personnes physiques.

Quel modèle économique pour chacun de ces intervenants ?

Les pure players ont mis en place des outils en ligne, tout est automatisé pour réduire les coûts, notamment le coût de la main d’œuvre qualifiée sur le terrain. Ce modèle économique n’est pas pérenne, des packages trop bas ne financent pas les investissements. La tendance est à la conversion en agences d’agents distants.

Les agences d’agents distants ou de centres d’affaires sont calquées sur le modèle américain des agents commerciaux. Le modèle américain est courtier, titulaire d’une carte professionnelle, comme un agent immobilier en France. Et ce courtier travaille avec des agents commerciaux. La différence avec la France est qu’un agent commercial – un « agent immobilier » – doit suivre 60 à 135 heures de formation (selon les pays) puis passer un examen pour obtenir une « licence ». La loi française n’exige pas d’examen ou de « licence » d’agent commercial. Il est vrai que ces modèles assurent une formation de base à ces agents, mais ils manquent d’outils pour les accompagner sur le terrain.

Les agences traditionnelles emploient majoritairement des vendeurs salariés, payés un montant fixe plus un pourcentage du trafic traité. Ils emploient également des agents commerciaux. Contrairement aux agents distants, ces agents commerciaux, ainsi que les salariés, sont formés en permanence, directement, à distance, ainsi qu’avec un accompagnement sur le terrain. Et ils sont reliés à une structure locale, à un agent immobilier qui peut contrôler la qualité de leurs services. Le modèle économique de ces agences repose sur la complémentarité des métiers, entre transaction, location, gestion locative et copropriété syndicale.

Y-a-t-il un risque d’ubérisation ?

Fondamentalement, le modèle commercial des agences de courtage à distance et des centres d’affaires est une redevance mensuelle payée par leurs agents commerciaux. Ce sont des modèles où il faut payer pour le travail. Et pour la grande majorité des agents commerciaux, les revenus réels sont loin d’être attendus. C’est vraiment une forme d’Uberisation.

Cette forme d’ubérisation s’étend également à d’autres professions. Cela s’applique aux gestionnaires de copropriété. Chez Bellman, l’administrateur qui prétendait être une nuisance, tous les gérants d’étage ont été licenciés. Et on leur a proposé de devenir les « franchisés » de Bellman, c’est-à-dire indépendants.

Les agences traditionnelles s’inquiètent de cette avancée dans l’ubérisation de leur métier. D’autant plus qu’un éminent représentant d’un groupe américain de centres d’affaires français est en lice pour le poste de président de la Fédération nationale de l’immobilier (FNAIM).

Est-ce donc la fin du salariat dans l’immobilier français ?

L’économie se resserre, les taux d’intérêt augmentent, l’accès au crédit se resserre. Comme dans toutes les crises que nous avons traversées, il faut être très professionnel pour se maintenir. Comme le disait feu Laurent Vimont : « Quand la marée se retire, on voit ceux qui portent des maillots de bain.

Vendre un bien immobilier nécessite des compétences juridiques, techniques, commerciales et humaines qui font la différence. La personne dans la relation avec le client dans l’immobilier est un élément essentiel. Un client n’achètera jamais un bien à distance après une simple visite virtuelle. Une évaluation en ligne ne sera jamais aussi juste qu’une évaluation sur place basée sur les caractéristiques et l’état de la propriété. L’intervention humaine est toujours indispensable pour estimer le juste prix, commercialiser, faire visiter, négocier, mettre en place un plan de financement, accompagner le vendeur et l’acquéreur aux différentes étapes de la transaction. Ce sont des compétences que l’on acquiert après des formations, un accompagnement au quotidien et une expérience sans cesse renouvelée.

Je dirais donc que l’ubérisation dans l’immobilier est vraiment un risque. Les joueurs traditionnels en sont bien conscients. Leur modèle a évolué, leurs services se sont élargis. Ils embauchent toujours des employés car leurs compétences sont évidemment essentielles à leur réputation. Et l’immobilier restera encore longtemps le premier créateur d’emplois en France. Je terminerai par une citation de Michel Platér, Président de la Fnaim Grand Paris : « Notre valeur ce sont nos agents, quand la qualité est primordiale, le prix s’oublie. »

Quel travail faire à Dubaï sans diplôme ?

Les secteurs qui emploient à Dubaï et qui paient bien sans nécessairement exiger un diplôme :

  • Tourisme.
  • Industrie hôtelière.
  • Restauration.
  • Centre d’appels.

Comment trouver un emploi à Dubaï ? La première chose dont vous avez besoin avant d’aller travailler à Dubaï est un visa de travail. Cela nécessite que l’entreprise vous embauche à l’avance. L’entreprise locale gérera votre visa et déterminera combien de temps vous pouvez travailler à Dubaï.

Quand le prix de l’immobilier va chuter ?

Selon Meilleurs Agents, une baisse de 2% est attendue d’ici 2023. Les prix de l’immobilier à Lyon continuent de grimper fortement. Entre septembre 2021 et 2022, il s’élevait à 2,2 %. Une tendance qui pourrait enfin s’arrêter d’ici 2023.

Les prix de l’immobilier vont-ils baisser en 2022 ? En 2022, il y a quelques petites baisses de prix ici et là, et les hausses sont de moins en moins fortes. Les taux d’intérêt hypothécaires augmenteront encore en octobre et dans les derniers mois de 2022.

Est-ce que l’immobilier va baisser en 2023 ?

Mais même ici la réalité sera différente par rapport aux villes françaises. Une baisse de -3% est attendue pour la place parisienne. D’ici septembre 2023, le prix de l’immobilier devrait approcher le niveau symbolique des 10 000 €/m². Les 50 plus grandes villes de France augmenteront de 3 %.

Est-ce que le prix des maisons va baisser en 2023 ?

Selon un rapport de la Banque TD, le prix médian des maisons au pays pourrait chuter de 20 à 25 % en 2023 après avoir explosé pendant la pandémie de COVID-19. Les prix ont déjà commencé à baisser à certains endroits au cours de l’été, et la tendance pourrait se poursuivre.

Est-ce que les prix de l’immobilier vont baisser ?

À plus long terme, la Banque TD reste plus optimiste quant aux perspectives du marché de l’habitation, affirmant que la croissance démographique devrait rester saine et soutenir la demande sous-jacente.

Est-ce le moment d’acheter 2022 ?

En 2022, les prix des logements à travers le pays devraient augmenter, mais compte tenu de la demande actuelle, aucune baisse n’est prévue. En revanche, on peut espérer une croissance des prix plus modérée. Les premières études sur ce sujet tablent sur une hausse des prix de l’ordre de 2 %.

Est-ce que l’immobilier va baisser en 2022 ?

En août 2022, la moyenne était de 80 % sur 20 ans (source CSA/Crédit Logement). Or, l’évolution des prix de l’immobilier dépend du prix de la dette française à 10 ans (OAT 10 ans). Fin septembre 2022, les grands investisseurs prêtaient à la France à un taux de 2,14 % sur 10 ans.

Comment va évoluer le marché de l’immobilier en 2022 ?

Même en 2022, le niveau des taux d’intérêt des crédits immobiliers devrait rester très abordable, même si une légère tendance à la hausse pourrait être enregistrée. Cependant, les nouvelles dispositions du Haut Conseil de Sécurité Financière devraient exclure un certain nombre de demandeurs de l’agrément des crédits immobiliers.

Pourquoi les banques prennent des risques ?

Plusieurs causes sont à l’origine de la crise d’illiquidité d’une banque : insolvabilité déjà établie qui affecte la liquidité, difficultés à mobiliser la liquidité pour des raisons liées à l’activité ou lorsque l’autorité de la banque met en place une restriction, ou risque de marché.

Quels sont les risques pour les banques ? La nature des risques et leurs impacts évoluent constamment dans les banques. Règlement (UE) n°. 575/2013 a défini d’autres risques tels que : risques de base, risques de dépréciation, risques de titrisation, risques liés au modèle ou risques de levier excessif.

Quelle est la banque la plus sûre du monde ?

KfW (Allemagne) Classée banque la plus sûre au monde, la KfW n’est pas sans controverse.

Quelles sont les banques les plus solides en Europe ?

En tête de ce classement des banques européennes se trouve : 1ï¸â£ DZ Bank (Allemagne). 2ï¸â£ Svenska Handelsbanken (Suède). 3ï¸â£ Deutsche Apotheker und Aerztebank (Allemagne).

Quelle sont les banques les plus sûres en France ?

Dans le TOP 10 des meilleures banques en France, plusieurs banques traditionnelles sont parmi les plus sûres du marché avec un bon niveau de capital : BNP Paribas et Crédit Agricole, pour n’en citer que quelques-unes.

Comment les banques gèrent le risque ?

La gestion des risques bancaires est assurée par des experts formés et qualifiés qui, après évaluation de ces mêmes risques, réalisent les investissements les plus favorables possibles. Les établissements bancaires, quant à eux, doivent répondre à des normes rassurantes, comme celles des accords de Bâle.

Quels sont les enjeux des banques ?

La perturbation numérique, la concurrence accrue, l’évolution des réglementations et les fluctuations économiques causées par la pandémie sont des enjeux importants pour le secteur bancaire d’aujourd’hui.

Quels sont les enjeux de la digitalisation du secteur bancaire ?

L’un des impacts majeurs de la digitalisation du secteur bancaire est la recherche de valeur ajoutée par les managers. Les succursales ne peuvent pas être réduites à de simples centres de transaction opérationnels tels que les paiements et les envois de fonds, mais elles définissent également des centres de conseil financier.

Quels sont les enjeux de la banque de demain ?

Les banques utilisent de plus en plus la technologie pour améliorer les processus bancaires et l’expérience utilisateur, à mesure que de nouveaux acteurs (start-ups) émergent et redéfinissent la fourniture de services financiers.

Comment va evoluer l’immobilier en 2022 ?

Même en 2022, le niveau des taux d’intérêt des crédits immobiliers devrait rester très abordable, même si une légère tendance à la hausse pourrait être enregistrée. Les nouvelles dispositions du Haut Conseil de sécurité financière devraient exclure un certain nombre de candidats de l’agrément des crédits immobiliers.

2022 est-il le moment d’acheter un bien immobilier ? Le manque de construction de biens immobiliers neufs en 2022 ne sera pas comblé malgré la nette augmentation de la production. 10,3% sont prévus pour les appartements individuels et 3,6% pour les appartements collectifs. L’offre d’appartements neufs devrait donc augmenter dans les mois à venir.

Comment va évoluer l’immobilier en 2023 ?

Une légère hausse des prix est toujours attendue en 2023. Ainsi, dans les 12 prochains mois, le marché français devrait croître de 3 %. Le volume de transactions devrait passer sous le million de ventes avec 950 000 transactions au cours des 12 prochains mois », déclare Thomas Lefebvre.

Est-ce le bon moment pour acheter un bien immobilier ?

A fin août, les ventes de logements anciens restent élevées, la Fnaim ne connaissant qu’une baisse d’activité de 3% par rapport à 2021 qui, ne l’oublions pas, reste une année exceptionnelle. Mais le trimestre à venir est beaucoup plus incertain.

Est-ce que le prix des maisons va baisser en 2023 ?

Selon un rapport de la Banque TD, le prix médian des maisons au pays pourrait chuter de 20 à 25 % en 2023 après avoir explosé pendant la pandémie de COVID-19. Les prix ont déjà commencé à baisser à certains endroits au cours de l’été, et la tendance pourrait se poursuivre.

Est-ce que l’immobilier va baisser en 2023 ?

Mais même ici la réalité sera différente par rapport aux villes françaises. Une baisse de -3% est attendue pour la place parisienne. D’ici septembre 2023, le prix de l’immobilier devrait approcher le niveau symbolique des 10 000 €/m². Les 50 plus grandes villes de France augmenteront de 3 %.

Est-ce que le prix des maisons va baisser en 2023 ?

Selon un rapport de la Banque TD, le prix médian des maisons au pays pourrait chuter de 20 à 25 % en 2023 après avoir explosé pendant la pandémie de COVID-19. Les prix ont déjà commencé à baisser à certains endroits au cours de l’été, et la tendance pourrait se poursuivre.

Est-ce que les prix de l’immobilier vont baisser ?

À plus long terme, la Banque TD reste plus optimiste quant aux perspectives du marché de l’habitation, affirmant que la croissance démographique devrait rester saine et soutenir la demande sous-jacente.

Quel est le meilleur moment pour acheter ?

D’avril à juin. Comme déjà mentionné, la saison des achats de printemps est la plus forte. La plupart des familles cherchant à déménager, il y a une forte incitation à acheter une maison à cette période de l’année, car de nombreux acheteurs doivent prévoir 30 à 60 jours pour fermer.

Quand les prix de l’immobilier vont-ils baisser ? Selon le groupe BPCE, les ventes de logements anciens devraient chuter de 5 % en 2022. L’effet du DPE et de la hausse des taux d’intérêt devrait en effet ralentir le marché immobilier. Le marché immobilier pourrait ralentir en 2022 et 2023.

Est-ce le moment d’acheter 2022 ?

En 2022, les prix des logements à travers le pays devraient augmenter, mais compte tenu de la demande actuelle, aucune baisse n’est prévue. En revanche, on peut espérer une croissance des prix plus modérée. Les premières études sur ce sujet tablent sur une hausse des prix de l’ordre de 2 %.

Est-ce que l’immobilier va baisser en 2022 ?

En août 2022, la moyenne était de 80 % sur 20 ans (source CSA/Crédit Logement). Or, l’évolution des prix de l’immobilier dépend du prix de la dette française à 10 ans (OAT 10 ans). Fin septembre 2022, les grands investisseurs prêtaient à la France à un taux de 2,14 % sur 10 ans.

Est-ce que l’immobilier va baisser en 2023 ?

Mais même ici la réalité sera différente par rapport aux villes françaises. Une baisse de -3% est attendue pour la place parisienne. D’ici septembre 2023, le prix de l’immobilier devrait approcher le niveau symbolique des 10 000 €/m². Les 50 plus grandes villes de France augmenteront de 3 %.

RELATED ARTICLES

Crédit Travaux simulation ce que vous devez savoir

Crédit Travaux simulation Le Crédit Travaux est une forme de financement qui permet de couvrir le coût des travaux...

10 astuces pour résoudre vos problèmes de plomberie

Il est toujours bon de connaître quelques astuces pour résoudre vos problèmes de plomberie. Ces 10 astuces peuvent vous aider à économiser...

Volet en Bois : Les avantages pour votre maison

Les avantages du volet bois pour votre maison Les volets en bois ont de nombreux avantages pour votre maison....
- Advertisment -

Les plus populaires

Machine à sous gratuite 2023 : nos conseils pour gagner

Machine à sous gratuite 2023 est une machine à sous qui offre une expérience de jeu entièrement gratuite et divertissante. Les joueurs...

Simulation crédit personnel Nos conseils

Dans cet article nous vous expliquons tout sur la Simulation crédit personnel La simulation de crédit personnel est un...

Crédit Travaux simulation ce que vous devez savoir

Crédit Travaux simulation Le Crédit Travaux est une forme de financement qui permet de couvrir le coût des travaux...

10 astuces pour résoudre vos problèmes de plomberie

Il est toujours bon de connaître quelques astuces pour résoudre vos problèmes de plomberie. Ces 10 astuces peuvent vous aider à économiser...