Factbox-Scandales du Credit Suisse – espions, mensonges et blanchiment d’argent

Photo of author

Nos rédacteurs sont là pour vous apporter toutes les réponses à vos questions d'actualité

Le Credit Suisse a nié tout acte répréhensible dans cette affaire, qui est le point culminant d’une série de scandales impliquant la deuxième plus grande banque de Suisse.

Les principales crises auxquelles la banque a été confrontée ces dernières années sont :

Un tribunal des Bermudes a décidé en mars que l’ancienne Première ministre géorgienne Bidzina Ivanishvili et sa famille devaient recevoir des dommages-intérêts de plus d’un demi-milliard de dollars de la part de la branche suisse d’assurance-vie Credit.

Le tribunal a jugé qu’Ivanishvili et sa famille avaient droit à des dommages et intérêts pour fraude de longue date commise par l’ancienne conseillère du Credit Suisse Pascale Lescaudron.

Lescaudron a été condamné par un tribunal suisse en 2018 pour avoir falsifié les signatures d’anciens clients, dont Ivanishvili, sur une période de huit ans.

Le Credit Suisse s’attend à ce que l’affaire, sur laquelle il s’appuie, lui coûte environ 600 millions de dollars.

Le Credit Suisse a nié les allégations d’actes répréhensibles après que plusieurs médias ont publié en février les résultats d’enquêtes coordonnées de type Panama Papers sur des fuites de données impliquant des milliers de comptes bancaires ces dernières années.

Les allégations dans les articles des médias « Swiss Secrets » incluaient que la banque violait les droits de l’homme et avait autorisé des hommes d’affaires parmi ses clients.

Le président Antonio Horta-Osorio a démissionné en janvier après avoir enfreint les règles de quarantaine du COVID-19.

Cette décision soudaine est intervenue moins d’un an après que Horta-Osorio a pris la responsabilité de nettoyer la culture d’entreprise de la banque, entravant son implication dans la société d’investissement en faillite d’Archegos et la société de financement de la chaîne d’approvisionnement Greensill Capital, qui est devenue insolvable.

Axel Lehmann, membre du conseil d’administration, a pris la présidence.

FRAUDE À L’OBLIGATION DU THON

Crédit Suisse plaide coupable de fraude aux investisseurs https://www.justice.gov/opa/pr/credit-suisse-resolves-fraudulent-mozambique-loan-case-547-million-coordinated-global prêt d’environ 850 millions de dollars au Mozambique pour financer les flottes de pêche au thon. Il versera aux régulateurs américains et britanniques 475 millions de dollars pour régler la situation dans le cadre d’un accord annoncé en octobre.

Environ 200 millions de dollars du prêt ont été versés en pots-de-vin à des banquiers du Credit Suisse et à des représentants du gouvernement mozambicain. La banque était au courant d’un important déficit entre les fonds levés et la valeur des bateaux achetés, mais ne l’a pas divulgué aux investisseurs lors de la restructuration du prêt en 2016, ont déclaré les régulateurs.

Le Credit Suisse a également arrangé un prêt qui a été tenu secret du Fonds monétaire international (FMI). Lorsque le Mozambique a reconnu avoir contracté 1,4 milliard de dollars de prêts non divulgués, le FMI a retiré son soutien, provoquant le déclin de l’économie du pays sud-africain.

Le Credit Suisse a perdu 5,5 milliards de dollars lorsque le family office américain d’Archegos Capital Management a fait défaut en mars 2021.

Les participations à fort effet de levier du fonds spéculatif sur certaines valeurs technologiques ont diminué et la valeur de son portefeuille a chuté avec le Credit Suisse.

Un rapport indépendant sur l’incident a critiqué le comportement de la banque, affirmant que ses pertes étaient le résultat d’une défaillance fondamentale dans la gestion et le contrôle de sa banque d’investissement, et de sa principale division de courtage en particulier.

Le rapport indique que la banque s’est concentrée sur la maximisation des bénéfices à court terme et n’a pas réussi à limiter le risque brutal d’Archegos, malgré de nombreux drapeaux rouges, remettant en question la compétence de son personnel chargé des risques.

La chute des fonds verts

Le Credit Suisse a été contraint de geler 10 milliards de dollars de financement de la chaîne d’approvisionnement en mars 2021 lorsque le financier britannique Greensill Capital s’est effondré après avoir perdu la couverture d’assurance pour les dettes émises sur ses prêts aux entreprises.

La banque suisse a vendu des milliards de dollars de dette Greensill à des investisseurs, confirmant dans des documents marketing que les obligations à haut rendement présentaient un faible risque car l’exposition au crédit sous-jacente était entièrement assurée.

Un certain nombre d’investisseurs ont poursuivi une banque suisse pour des fonds liés à Greensill. À ce jour, la banque a versé environ 6,8 milliards de dollars aux investisseurs.

Les actionnaires du Credit Suisse ont rejeté une proposition du conseil d’administration de la banque visant à retirer la direction d’autres responsabilités pour 2020, soulignant la colère des actionnaires face à la mauvaise gestion coûteuse de la banque.

Le vote n’a reçu qu’une approbation de 35,88% lors de l’assemblée générale de la banque en avril, les conseillers en vote ayant noté les déficits de risque et de contrôle qui ont conduit à l’effondrement de Greensill et d’Archegos.

Cela signifie que les actionnaires pourraient être tenus responsables par les administrateurs de manquements délibérés ou de négligence grave à leurs devoirs en vertu des règles suisses.

Le PDG du Credit Suisse, Tidjane Thiam, a été contraint de démissionner en mars 2020 après qu’une enquête a révélé que la banque avait engagé des détectives privés pour les espionner. . son ancien directeur de fortune, Iqbal Kahn, est parti pour son grand rival UBS.

Le Credit Suisse a à plusieurs reprises déclassé l’incident en tant qu’incident à distance.

Cependant, le régulateur financier suisse a déclaré que le Credit Suisse l’avait induit en erreur sur l’étendue de l’espionnage. Le régulateur a déclaré que la banque avait prévu sept opérations d’espionnage différentes entre 2016 et 2019 et en avait réalisé la plupart.

Dans une rare confrontation, le régulateur a déclaré que le Credit Suisse avait de graves lacunes organisationnelles et que la banque avait même tenté de brouiller les pistes en déposant une facture de surveillance.

En réponse, le Credit Suisse a déclaré qu’il avait condamné l’espionnage et pris des mesures « décisives » pour améliorer sa gouvernance et renforcer la conformité.

Faible risque et stabilité Avoir un compte en Suisse est considéré comme un endroit sûr pour garder votre argent et la stabilité que la Suisse offre dans ses politiques et relations internationales est une autre raison pour laquelle de nombreuses personnes décident d’ouvrir un compte en Suisse.

Quelle banque ouvre un compte facilement ?

Quelle banque ouvre un compte facilement ?

Pour ouvrir un compte bancaire rapidement, la meilleure option est de se diriger vers les banques en ligne ou les néobanques. Il s’agit notamment de Boursorama, Hello Bank, ING et Orange Bank. Vous avez également la possibilité de sélectionner des comptes prépayés tels que N26, Nickel, Revolut ou Sogexia.

Quelle banque ouvre un compte d’interdiction bancaire ? Les deux meilleures banques pour ouvrir un compte pour interdit bancaire avec RIB sont N26 et Nickel. Leurs offres standards sont accessibles et, pour ceux qui le souhaitent, peuvent même évoluer.

Quelle est la meilleure banque en ligne pour ouvrir un compte ?

Comparatif banque en ligne
1MonabanqVisa Classic Visa Premier 3‚¬ / mois inclus
2Banque BoursoramaVisa définitif gratuit,
3FortuneoFosfo gratuit / Or / Elite Mastercard
4bonjour les banquesBonjour One Visa Free,

Comment avoir un IBAN Suisse ?

qui vous permet d’avoir un IBAN Suisse sans avoir de compte bancaire en Suisse, c’est le service d’échange 100% en ligne qui va vous le fournir. En effet, un IBAN suisse sera remis à un client transfrontalier d’un service de change en ligne pour l’utiliser lorsqu’il souhaite convertir un franc suisse en euro.

Est-il légal d’avoir un compte en Suisse ? Malgré la mauvaise réputation des comptes suisses (et pas seulement depuis l’affaire Cahuzac), un compte bancaire en Suisse n’est pas interdit ou illégal, comme l’explique au Figaro Corinne Dadi, avocate associée chez Stehlin & Associés.

Comment ouvrir un compte en Suisse quand on est français ?

Pour ouvrir un compte bancaire en Suisse depuis la France, vous devez d’abord justifier de votre identité. De plus, les banques suisses exigent un justificatif de domicile datant de moins de trois mois.