Jardin et terrasse : créer de l’ombre et de la fraîcheur dès maintenant pour l’été prochain

L’épisode de canicule que nous venons de vivre mi-juillet 2022 vous a convaincu : vous n’avez pas assez d’ombre dans votre jardin. Alors si vous voulez en profiter pour l’été 2023, il faut y penser dès maintenant. Eric Charton, le jardinier, prodigue ses conseils avisés.

Les températures enregistrées partout en France entre le 15 et le 22 juillet 2022 ont battu des records de chaleur. De Quimper à Biarritz, de Dieppe à Paris, puis au Grand Est, la température avoisine les 40°C. Sous les auspices de. Et les zones ensoleillées ?

Vous vous êtes peut-être rendu compte de cette évidence : votre jardin n’a pas assez de zones ombragées. Même votre terrasse, idéalement orientée sud ou sud-ouest, est devenue un véritable four. Votre bon vieux parapluie ne suffit pas. Il est temps de vous préoccuper de faire baisser la température dans votre petit coin de paradis.

Pas question ici d’évoquer les modèles de parasols ultra-modernes qui tournent en même temps que le soleil – et oui – ou les pergolas ou vérandas abritées, qui nécessitent de gros aménagements et un gros budget. Pas. Eric Charton, expert jardinier du club relais jardins et compostage de l’Eurométropole de Strasbourg, vous donne tous ses conseils pour profiter l’été prochain d’un espace dans votre jardin ou sur votre terrasse, suffisamment ombragé pour laisser un peu baisser la chaleur et respirer plus librement. Mais cela ne vous bloquera pas la lumière en hiver. Un refuge qui vous cachera des regards curieux de vos voisins sans vous priver des belles vues sur le clocher rustique, le champ de lin ou la rivière au fond de la vallée, ou toute autre vue que vous aimez. Une énigme? Pas si vous suivez les conseils de nos experts !

Vous êtes en vacances, ce qui est formidable : vous aurez le temps d’observer votre jardin, d’observer la course du soleil d’été tout au long de la journée et de voir comment et où l’ombre tombera. Après les observations, il est temps de faire un croquis ou un schéma. N’hésitez pas à dessiner l’espace que vous envisagez de créer.

Bonnes vacances pour faire du tourisme. Trouvez chez vos voisins proches ou moins proches, la variété qui vous plaît, avec la floraison du moment. C’est la base du jardin d’agrément. Si vous ne connaissez pas le nom, n’hésitez pas à sonner et à demander : partager du plaisir, c’est aussi jardiner.

La canicule couplée à la sécheresse a endommagé votre plantation. Certaines plantes ne survivront pas à l’été. Vous avez donc un nouvel espace à combler. Pensez-y aussi. Votre projet doit être global. De la maison ou de la terrasse au bord extérieur du jardin. Ne concentrez pas votre attention uniquement sur votre terrasse.

Déterminez d’abord la zone où vous souhaitez voir des ombres : est-ce exactement votre terrasse, ou est-ce le coin le plus éloigné de la rue et de son bruit ? Essayez ensuite d’imaginer la hauteur de la plantation qui vous donnera de l’ombre. Pour ce faire, plantez une poignée, comme une tige haute, et faites attention à l’endroit où se trouve l’ombre aux heures les plus chaudes de la journée. Ainsi vous estimez, en fonction de la hauteur maximale de la plante, où vous devez creuser. L’important est de planter à bonne distance de la terrasse, pas trop près (pas à 30 ou 40 cm de la terrasse), ni trop loin car l’ombre n’atteindra pas la terrasse. Comptez idéalement un mètre à 1,50 mètre de l’espace que vous souhaitez ombrager. Et au moins autant entre chaque plante. Cela lui donnera un aspect solide en été et aéré en hiver. Évitez les plantes trop hautes qui développeront des branches verticales qui s’opposeront même au soleil d’hiver.

En fonction de la forme générale de ce que vous souhaitez obtenir, voici deux schémas types proposés par Eric Charton : un schéma en ligne, une sorte de mur de protection (première photo) et un schéma en touffe qui laissera une ouverture (deuxième photo).

L’ombre des arbustes plantés dans le grillage protégera votre table, placée en bordure de terrasse.

© Eric Charton – Club relais jardin et compostage

Cette option vous garantira un abri en bordure de terrasse l’été mais laissera passer le soleil l’hiver, lorsque les feuilles de votre arbuste à feuilles caduques seront tombées. Évitez donc de choisir des haies, des talismans et des cèdres et autres conifères.

L’ombre créée par les bosquets d’arbres et d’arbustes peut laisser des espaces ouverts ici et là pour préserver la beauté des paysages.

© Eric Charton – Club relais jardin et compostage

Cette option, dans le bouquet, répartira l’ombre sur une zone plus ciblée. Cela permet des ouvertures, pour laisser échapper la vue. Mais il peut aussi être complètement fermé ; à toi de voir. Attention trop d’arbres peuvent aussi assombrir l’intérieur de votre maison. Trouvez la bonne dose.

Enfin, si vous disposez d’une pergola, vous pouvez aussi la cultiver en plantant à ses pieds des plantes grimpantes qui ombrageront doucement votre structure. La Meurthe-et-Moselle -mais pas que- est un excellent terreau pour clématites horticoles.

Pensez à verdir votre pergola.

© Eric Charton – Club relais jardin et compostage

Puis viendra le temps de vous rendre dans votre crèche préférée. Pas trop de jardiniers anticipent encore leurs plantations d’automne. Ainsi, vous pourrez choisir parmi les plus beaux spécimens marchands. Ou message, s’il n’a pas une copie de l’oranger mexicain, dont le charme et l’odeur vous épateront.

Vous avez fait le premier pas. Vous avez déjà la tête à l’ombre.

Accueil Jardinage Jardin et terrasse : créer de l'ombre et de la fraîcheur dès...