« L’application Malo a été créée pour accompagner les parents dans le suivi de leur bien-être et de celui de leurs enfants »

Photo of author
Written By Charlotte Sander

Nos rédacteurs sont là pour vous apporter toutes les réponses à vos questions d'actualité

Malo, une application pour aider et accompagner les jeunes parents, a fait appel à l’expertise d’Emotions & Une approche commerciale de l’éducation sur le fardeau psychologique des mères de jeunes enfants. Florian Le Goff, PDG partage avec nous les principaux enseignements de cette étude.

Pouvez-vous vous présenter Malo et partager avec nous les raisons pour lesquelles vous avez créé cette étude ?

En France, nous comptons plus de 16 millions de parents, dont le quotidien provoque souvent une fatigue émotionnelle et physique. Être parent aujourd’hui, c’est évoluer dans un environnement complexe, avoir un million de questions sans réponse et les affronter seul, vivre une expérience parentale unique qui, parfois d’autres, renforce les sentiments de solitude. .

L’application Malo est conçue pour accompagner les parents dans le suivi de leur bien-être et de celui de leurs enfants. Au moins 200 000 femmes sont touchées par la dépression postnatale, une affection diagnostiquée trop tardivement, qui passe souvent inaperçue et qui a de réelles conséquences sur le développement de l’enfant. De même, 6 à 8% des enfants sont diagnostiqués DYS selon l’association française DYS et sont diagnostiqués à un âge moyen de 6/8 ans. L’identification tardive est source d’inconfort pour les enfants comme pour les parents. Nous pouvons clairement voir le rôle important que nous avons dans l’attention portée au concept parent/enfant.

Notre volonté est d’être un acteur actif de la prévention en santé mentale auprès des parents. C’est pourquoi nous avons créé Malo, un outil qui prend soin des parents et de leurs enfants.

Les parents bénéficient de questions d’auto-évaluation régulières pour leurs enfants et pour eux-mêmes, enrichies de conseils personnalisés, adaptés à leurs besoins. Suite au dépôt d’une subvention pour le repérage de la dépression post-partum dans l’usage de Malo en novembre 2021, ainsi qu’aux retours des parents-usagers de Malo, nous avons voulu voir si notre échantillon était représentatif de l’état du terrain. détails. C’est pourquoi nous nous sommes associés à l’Ifop pour réaliser cette importante étude. En prévision, la préparation d’une campagne nationale de sensibilisation ainsi qu’une aide au repérage précoce du burnout parental dans l’application de Malo.

Comment expliquez-vous que 45 % des mères se sentent souvent coupables lorsqu’elles regardent les conseils d’autres mères sur

Comme les conseils non sollicités des proches, les conseils des sites de réseaux sociaux, parfois anonymes, peuvent être particulièrement dommageables pour maman. C’est un fait bien connu, la singularité d’internet dépend du choix de durée de vie que l’on souhaite apprécier avec notre communauté. Bien que ces dernières années, il y ait eu un mouvement indispensable pour libérer la voix des mères, les sites de réseaux sociaux peuvent encore créer des stéréotypes sur la parentalité. Face à des « parents prodiges » qui connaissent tous les devoirs parentaux, les nouveaux parents peuvent être enclins à remettre en question leurs propres compétences parentales. De plus, ces conseils peuvent être contradictoires d’une mère à l’autre, ce qui est encore plus préjudiciable aux décisions des parents.

Le dernier point qui me semble être le point de ces points peut être les dégâts causés par internet qui ne permet pas toujours une communication sereine et directe aux besoins des parents : port d’enfants, allaitement, éducation adéquate… Si tout ces matières ont prouvé leurs bienfaits pour l’enfant, celui-ci doit aussi vivre sans pression, sans l’ordre et sans le jugement du parent.

Quelles solutions propose Malo pour prévenir la fatigue maternelle ?

La prévention des brûlures d’estomac pendant la grossesse est combinée de plusieurs manières avec l’utilisation de Malo. Premièrement, les mères reçoivent des questions de suivi tous les 6 mois et 1 an de l’enfant pour surveiller leur santé mentale et bénéficier de conseils personnalisés. En cas de reconnaissance de symptômes faibles, Malo s’inscrit dans le processus de soins respectables et les invite à consulter leur médecin ou le spécialiste approprié, pour une raison claire de consulter.

Ce suivi gratuit s’inscrit dans une tendance mondiale qui vise à alléger la charge mentale des parents. Ils ont accès à des informations médicales sûres et non contradictoires – pour eux-mêmes et pour leurs enfants -, ils bénéficient d’informations adaptées à leurs besoins, au bon moment grâce au suivi individuel, et ils ont la possibilité de poser des questions immédiatement . des contenus conçus pour vous accompagner au quotidien : articles, conseils, podcasts.

Le questionnaire suivant a également été utilisé pour nous, le beau-parent, le co-parent afin de nous inciter, notamment, à prendre nos responsabilités et à « attendre avec impatience le système de vie familiale ou la santé familiale » sans tarder à la demande de notre conjoint. Une égalité qui permet un équilibre familial harmonieux.

Retrouvez les vœux de Florian Le Goff PDG – Malo

Votre interlocuteur

Votre interlocuteur

Fabienne Gomant Directrice adjointe du pôle Opinion & Stratégies d’Entreprises

Pourquoi les filles ressemblent à leur père ?

Pourquoi les filles ressemblent à leur père ?

Une étude menée par des chercheurs de l’Institut des sciences de l’évolution de Montpellier, montre que jusqu’à l’âge d’environ un an, les bébés ressemblent plus à leur mère qu’à leur père. Imposer la ressemblance paternelle serait une question de contrôle social, destinée à renforcer le père à son père.

Comment rendre un enfant comme son père ? 10 conseils pour rapprocher père et enfant

  • Tenez-vous-y ! …
  • C’est faux! …
  • Raser! …
  • Rire de lui! …
  • Parle lui! …
  • Lavez-le. …
  • Regarder. …
  • Lisez-lui une histoire.

Pourquoi bébé pleure dans le ventre ?

Pourquoi bébé pleure dans le ventre ?

En termes de développement, le fait que le fœtus pleure signifie qu’il est non seulement capable de bouger, mais qu’il possède également le cerveau et les organes sensoriels nécessaires pour intégrer les stimuli sensoriels et les percevoir comme mauvais.

Comment savoir si votre bébé pleure ? Lorsqu’un bébé a des coliques, les pleurs peuvent s’accompagner de certains comportements. Enfant : serre les poings et devient rouge ; il resserre ses jambes et ses muscles abdominaux.