Accueil Mode Les soldes d’été commencent, sous le signe de l’inflation

Les soldes d’été commencent, sous le signe de l’inflation

0
134
Les soldes d'été commencent, sous le signe de l'inflation

Paris (AFP) – Les soldes d’été ont débuté mercredi pour quatre semaines dans un contexte d’inflation galopante, mais les nouveaux clients sont déterminés à négocier sans « rien acheter » et les commerçants à renflouer leur trésorerie.

La rue Sainte-Catherine, principale artère commerçante de Bordeaux, a commencé à se remplir en fin de matinée. « Tous les panneaux sont au vert. C’est la première année après deux ans de Covid où on peut faire des ventes sereinement, sans masque » ni indicateurs, se félicite Anne Pédélaborde, vice-présidente de « Bordeaux Mon Commerce », l’Association des commerçants et artisans locaux .

Certaines chaînes proposent déjà des remises allant jusqu’à -70%. Et si des ventes privées étaient proposées la semaine dernière, certains clients, comme Loane, 21 ans, s’attendaient à une reprise des ventes pour acheter à un prix encore plus bas.

L’étudiante en philosophie de Paris est arrivée au centre commercial de la gare Saint-Lazare à 9h du matin pour acheter des sous-vêtements. « La semaine dernière, lors des ventes privées à -40%, j’avais vu ce qui me plaisait, mais je voulais attendre à -50% pour investir. »

La baisse du pouvoir d’achat des Français pousse certains à n’acheter que des produits de première nécessité. Dans un magasin de vêtements pour hommes à Paris, Karim, 18 ans, n’achètera « que des T-shirts » pour son job d’été au restaurant.

A deux pas de la Grand Place de Lille, Wafa a été la première à entrer dans le magasin d’une grande chaîne de prêt-à-porter : « Beaucoup de choses se préparent pour moi. Je prépare les vacances, donc j’ai pas d’autre choix que de faire les ventes », explique-t-il.

Hanane, fonctionnaire, a voulu en profiter « pour passer du temps avec (sa) fille de 13 ans ». Un rituel, à chaque période de vente. Mais cette année, « nous n’achetons rien ». Dès lors, ils n’iront pas dans les parfumeries : « Nous avons ce qu’il nous faut à la maison. »

Consommation durable

Consommation durable

Le centre commercial Forum des Halles, au cœur de Paris, n’a pas été perquisitionné mercredi matin, a rapporté l’AFP.

A quelques minutes à pied, la brocante « Freep’star » a vu passer des clients, bien que l’enseigne ne propose pas de remises : la seconde main a le vent en poupe.

Parmi eux se trouve Paul, un doctorant en histoire de 26 ans. Pour lui, « les soldes n’ont pas de sens. Ils favorisent la surconsommation », contrairement à ses convictions écologistes. Il a enfin trouvé une chemise et un jean d’occasion. « A 5 euros, ça n’existe pas à vendre », sourit-il.

De passage dans les rues de Lille, Amélie Tardivat, 25 ans, ingénieure pédagogique, ne fera pas non plus de ventes. « J’essaie de recourir à une consommation plus durable », dit-il.

Les commerçants s’attendent cependant à renflouer leur trésorerie, alors que les ventes en magasin continuent de chuter de « -7% » en cumulé depuis début 2022 par rapport à 2019, selon Trade Alliance.

L’inflation a également touché les entreprises, avec une hausse des coûts de production et de transport. « Les soldes (d’été) commencent trop tôt pour nous laisser le temps de faire de la place », déplore Colas Michard, directeur général du cordonnier indépendant Michard Ardillier à Bordeaux. Et il s’inquiète déjà de la période hivernale : « Nos fournisseurs ont augmenté les prix de 5 à 15 % ».

Patricia Fouthoux, gérante du magasin Mixtape à Bordeaux, se veut rassurante. Pour elle, la période des soldes « permettra de rattraper le mois de juin en écoulant les stocks des étés précédents qui n’ont pu être écoulés avec le Covid ». Mais il pointe la fin d’une époque, alors que les promotions fleurissent toute l’année : « Les soldes sont terminées le jour J, les gens attendent devant la porte. »

C’est quoi une inflation de développement ?

C'est quoi une inflation de développement ?

La hausse des prix à la production et des prix des biens d’équipement peut, dans une économie planifiée, être isolée des prix à la consommation pendant un certain temps (cette période peut être assez longue).

Quels sont les différents types d’inflation ? On distingue l’inflation des coûts, l’inflation de la demande et l’inflation monétaire. En pratique, ces causes peuvent se chevaucher et se renforcer mutuellement. L’inflation des coûts implique une augmentation du coût des facteurs de production qui entraîne une augmentation du niveau des prix.

Quelles sont les 3 causes de l’inflation ?

Il y a trois raisons principales à cela : la réouverture rapide de notre économie, la hausse des prix de l’énergie, qui font grimper l’inflation, et un facteur que les statisticiens appellent « l’effet de base ».

C’est quoi l’inflation en économie ?

C'est quoi l'inflation en économie ?

Une hausse globale des prix On parle d’inflation lorsque les prix augmentent en général, et pas seulement les prix de quelques biens et services. Lorsque c’est le cas, au fil du temps, chaque euro permet d’acheter moins de produits. En d’autres termes, l’inflation érode progressivement la valeur de la monnaie.

Quelles sont les causes et les conséquences de l’inflation ? Inflation : causes et conséquences

  • augmentation excessive de la masse monétaire;
  • la demande excède l’offre de biens et de services disponibles ;
  • augmentation des prix des biens importés et/ou des matières premières ;
  • augmentation des coûts de production (salaires vs productivité, matières premières, énergie…) ;

Quelles sont les 3 causes de l’inflation ?

Il y a trois raisons principales à cela : la réouverture rapide de notre économie, la hausse des prix de l’énergie, qui font grimper l’inflation, et un facteur que les statisticiens appellent un « effet de base ».