L’interdiction de vente de voitures à moteur chaud tourne-t-elle?

Photo of author
Written By Charlotte Sander

Nos rédacteurs sont là pour vous apporter toutes les réponses à vos questions d'actualité

Comment les constructeurs automobiles vont-ils continuer à vendre des moteurs à pistons après 2035 en Europe ? Certains seront sans doute tentés de tricher un peu.

Comme vous le savez, l’Union européenne vient d’interdire purement et simplement les voitures à moteur thermique à partir de 2035. D’ici là, les voitures neuves vendues sur le Vieux Continent devront donc toutes être équipées d’une mécanique zéro émission, électrique ou à hydrogène. Mais cette interdiction ne concerne pas tout le monde : le fameux « amendement Ferrari » va autoriser les constructeurs vendant moins de 1000 voitures par an à continuer à commercialiser des voitures fonctionnant aux énergies fossiles. Les petits artisans anglais et autres constructeurs de supercars élitistes (Koenigsegg, Bugatti, Pagani, etc.) pourront ainsi vendre des voitures de sport à la mécanique chantante jusqu’en 2036.

Ceux qui produisent moins de 10 000 voitures par an pourront également demander une dérogation à l’Union européenne afin de conserver les voitures à essence dans leur gamme jusqu’à cette date. Lamborghini, Ferrari ou encore McLaren profiteront ainsi de cette dérogation pour ne vendre que des modèles électriques. Au contraire, en théorie, de toutes les marques vendant plus de 10 000 voitures dans le monde chaque année comme Porsche, Audi, Mercedes ou encore Bentley (qui a en tout cas annoncé son passage au 100% électrique d’ici 2030, rappelons-le) . Mais il reste peut-être une autre solution pour les grands constructeurs qui ne veulent pas renoncer à l’étincelle des moteurs à pistons : créer de nouvelles divisions au sein de leurs groupes.

Des AMG, des BMW M ou des Porsche GT ?

Des AMG, des BMW M ou des Porsche GT ?

En admettant qu’il n’est pas possible pour ces grands constructeurs automobiles de négocier enfin le droit de pouvoir continuer à vendre des moteurs à combustion interne dans de petites proportions en Europe, nul doute qu’il leur sera possible de créer de nouvelles divisions afin de dans ce contexte , 1 000 ou 10 000 voitures vendues par an. Imaginez par exemple des AMG vendues hors gamme Mercedes, des Audi Sports commercialisées aux côtés d’Audi normales ou des Porsche GT séparées des Porsche 100% électriques. Le durcissement des futures normes européennes anti-pollution Euro6e puis Euro7 les obligerait sans doute à utiliser des moteurs thermiques plus ou moins fortement électrifiés, mais ce genre d’encadrement pourrait leur permettre de ne pas renoncer totalement à la mécanique à combustion interne. D’autant qu’a priori, ces moteurs seront toujours vendus sur d’autres marchés au moins aussi importants que ceux de l’Europe comme les Etats-Unis. Enfin, reste à savoir si les dérogations pour les petits constructeurs en Europe se prolongeront après 2036. Pour l’instant, il y a encore un fou à ce niveau…

Avec une consommation moyenne de seulement 3,8 l/100 km, la Toyota Yaris surpasse ses rivales et arrive même en tête du palmarès, tous segments confondus. Le podium est complété par deux autres modèles hybrides : la Renault Clio E-Tech et la Honda Jazz.

Quelle est la petite voiture la plus économique ?

Quelle est la petite voiture la plus économique ?

Le statut de véhicule le moins cher à utiliser, selon le PRK de l’Argus, revient à la Dacia Sandero et sa version 1.0 Sce de 75 chevaux. Toutes versions confondues, la Dacia Sandero est la voiture la plus achetée par les ménages. Pratique avec ses 5 portes, elle est également réputée très fiable.

Quelle est la petite voiture la plus fiable ? 1er : Suzuki Ignis (depuis 2016) L’Ignis ne se démarque pas seulement par sa silhouette décalée de mini-SUV. Sa fiabilité est également exemplaire.

Quelle est la petite voiture la plus economique ?

Quelle est la petite voiture la plus economique ?

La citadine polyvalente la plus sobre Avec une consommation moyenne de seulement 3,8 l/100 km, la Toyota Yaris surpasse ses rivales et arrive même en tête du palmarès, tous segments confondus. Le podium est complété par deux autres modèles hybrides : la Renault Clio E-Tech et la Honda Jazz.

Quelle petite voiture consomme le moins de carburant ? Parmi les citadines à essence, les voitures qui consomment le moins sont : La Suzuki Celerio : 3,6l/100km. La Citroën C1 : 3,8l/100km. La Fiat 500 : 3,9l/100km.