Logement étudiant : 5 conseils pour le trouver

Photo of author
Written By Charlotte Sander

Nos rédacteurs sont là pour vous apporter toutes les réponses à vos questions d'actualité

Les résultats de Parcoursup sont tombés début juin, et les résultats de l’examen de bac ne seront connus que le 5 juillet 2022, cependant, la lutte pour trouver un logement a déjà commencé dans trois grandes villes étudiantes de Normandie (Caen, Rouen, Le Havre ). Voici 5 solutions pour surmonter sereinement cette phase importante de la vie étudiante.

Les résultats de Matura n’ont pas encore été annoncés (attendus le 5 juillet 2022), et certains parents ont déjà envisagé et loué un appartement pour leur enfant dès que les résultats de Parcoursup du 2 juin ont été connus. « Nous avons tout de suite eu des demandes ! », raconte Caroline Lefèvre de l’agence Laforêt Caen-Château. « Il y a des parents qui ont choisi de ne pas se précipiter à l’appart, de ne pas attendre Parcoursup et qui se sont dit que leur enfant avait de bonnes chances d’être admis à l’université de Caen et ils s’y attendaient », raconte Marie Nasti, directeur d’ORPI Immobilier à Caen.

Conséquence à Caen selon ces agences : il reste encore très peu d’appartements sur le marché. « Il reste des appartements pour lesquels nous avons reçu une notification tardive », souligne le directeur d’Orpi Immobilier, qui précise que pour l’instant, les appartements restants sont moins proches des campus. En ce qui concerne l’agence de Caen Laforêt, l’agence se retrouve avec des pièces communes.

Le logement étudiant a été pris d’assaut, c’est aussi le constat de Maud Lebourg de l’agence Bocquet Gestion au Havre, qui montre qu’il est en plein « traffic », c’est-à-dire dans le départ complet des étudiants de leurs appartements et l’arrivée d’autres. «Nous sommes dans la chaleur en ce moment, nous sommes en contact avec les parents qui viennent avec leurs élèves. « On a beaucoup embauché en juin. C’était les résultats de Parcoursup, certains étudiants auront certainement un bac, donc ce mois s’est bien déroulé », note Léa Gesland de Rouen Immo Plus.

Trouver un logement est parfois un obstacle. Avec un total de 92 000 étudiants en Normandie, le marché peut vite devenir saturé. Nous avons rassemblé 5 conseils pour trouver un logement dans votre ville étudiante.

« Chaque année, le marché de Caen est vite saturé, observe Marie Nasti. « Nous avons eu très peu de préavis cette année, ajoute Grégory Bellery de Joël Pizy à Caen. Cet agent immobilier de Caen vous conseille de choisir « des appartements maintenant » : « Il n’y en aura pas beaucoup à la mi-juillet ».

« C’est le moment d’y jeter un coup d’œil », confirme Manon Renault, conseillère en location chez Laforêt au Havre. « On aura des retardataires en septembre, mais c’est la course. Ensuite on a tout l’été, et en août on aura ceux qui ont moins bien réussi », analyse Léa Gesland à Rouen.

Profiter du « trafic » qui a commencé, à savoir le départ des étudiants pour choisir un appartement, c’est le conseil des agents immobiliers contactés. Mais cette attente, c’est aussi prévoir de payer un loyer pour un appartement souvent inoccupé pendant les vacances scolaires d’été.

Pour les étudiants qui bénéficient d’un logement universitaire sur critères sociaux du Crous, c’est aussi le moment de se décider. La « phase principale » qui donne la priorité aux boursiers se termine le 5 juillet, soit mardi prochain. Le 12 juillet débute la « phase complémentaire », ouverte à tous les étudiants, boursiers ou non, avec priorité à ceux qui répondent aux critères sociaux. Faites une demande de logement ici. « De nouvelles offres sont mises en ligne tout l’été en termes d’abandons, de départs… Il n’y a pas de liste d’attente, c’est à vous de consulter régulièrement le site ! », prévient-on sur le site etudiant.gouv.fr.

Toutes les informations sur les hébergements du Crous se trouvent ici.

Les agents immobiliers en situation de tension concernant les logements intéressant les étudiants (studios, F1) conseillent que le dossier de location soit constitué « dès maintenant », insiste Grégory Bellery avant même la visite.

Même son de cloche sur le site de Manon Renault au Havre : « N’hésitez pas et déposez en ligne pour que ce soit prêt et commencez à visiter. »

Pièces constituant le dossier du locataire (source : service-public.fr)

Pièces constituant le dossier de caution (source : service-public.fr)

« Il restera des pièces communes. Dans deux jours, d’après les résultats de Parcoursup, il n’y aura plus d’appartements », assure Caroline Lefèvre. La collocation est aussi une idée qui plaît à certains étudiants.

C’est une alternative aux studios qui semblent être les principaux concernés. « On a de plus en plus de demandes de colocation. Les gens aiment ça parce que ça permet d’avoir un appartement plus grand, plus confortable et avec un prix qui sera parfois moins élevé qu’un studio. On est autour de 370 et 400 euros la colocation », précise Orpi directeur immobilier Marie Nasti à Caen.

Une autre option vers laquelle vous pouvez vous tourner est une résidence pour jeunes travailleurs, également appelée foyer pour jeunes travailleurs. Ce sont des structures qui acceptent les jeunes après validation du dossier. Les hébergements sont à des prix attractifs. Une des structures qui gère ce type de logement est l’Association Nationale de l’Habitat des Jeunes, association reconnue d’utilité publique. Elle propose plus de 40 000 logements dans toute la France.

Ces logements accueillent les jeunes de 16 à 30 ans : salariés, mais aussi apprentis et étudiants en formation – qui représentent un tiers de la population – et étudiants (18 % de la population).

A Caen se trouve la Résidence Habitat Jeunes, appelée « FJT Sanson », et 9 à Rouen.

Enfin une autre solution : louer aux personnes âgées. Le principe? Un logement est mis à la disposition de l’étudiant – chambre ou studio – gratuitement ou à petit prix. Parfois, il est gratuit ou à loyer modique à condition qu’il fournisse des services ou travaille en compagnie de la personne âgée avec laquelle l’étudiant réside.

Rapports de F. Turpin et C. Lefrançois

Logement intergénérationnel

Quelles aides pour un jeune de 18 ans sans emploi ?

Quelles aides pour un jeune de 18 ans sans emploi ?

© France Télévisions

  • Ensemble2générations peut être testé à Caen. Cette association compte 6 agences en Ile-de-France et est présente dans 30 villes de la région. Depuis sa création en 2006, il a réuni 7 000 couples jeunes/seniors. Trois formules sont possibles (présence, entraide ou sociabilité) à trois tarifs différents de 10 à 200 euros par mois.
  • Il y a aussi Cohabilis au Havre et Caen, qui depuis 2004 propose également la cohabitation intergénérationnelle ou la colocation.
  • Les jeunes chômeurs peuvent solliciter les aides suivantes : – revenu de solidarité active (RSA), – allocation de retour à l’emploi (ARE), – aide au permis de conduire, – accompagnement intensif des jeunes (AIJ), – fonds départemental d’aide aux jeunes en difficulté, – activités bonus, – …
  • Quelle aide pour les chômeurs ? Pour de plus amples

Comment faire pour avoir un pavillon HLM ?

Comment faire pour avoir un pavillon HLM ?

Service-public.fr du Revenu de Solidarité Active (RSA).

Délai de carence temporaire (Ata) service-public.fr.