Comment maîtriser sa respiration en méditation ?

Photo of author
Written By Charlotte Sander

Nos rédacteurs sont là pour vous apporter toutes les réponses à vos questions d'actualité

Rien ne parait plus simple que respirer : inspirer, remplir ses poumons d’oxygène, et expirer pour évacuer le dioxyde de carbone. Sur le papier, ça a l’air simple, mais savons-nous tous respirer efficacement ?

La réponse est étonnante, mais non, car souvent, nous ne respirons pas comme on veut, d’où les sensations de blocage dans la poitrine et le manque de concentration (le cerveau n’étant pas assez oxygéné). La méditation est une discipline qui travaille essentiellement la respiration dans le but de l’améliorer et d’apporter d’autres effets positifs.

Comment avoir une bonne respiration en méditation ?

Une bonne respiration en méditation est une respiration qui ne s’arrête pas : elle doit être diffuse, régulière et jamais brusque. Il faut respirer sans s’arrêter en tenant le même rythme et ne jamais bloquer ses poumons. Ainsi, il sera possible de maintenir une continuité marquée de l’inspiration et de l’expiration.

Respirer est naturel, mais bien respirer s’apprend. Vous apprendrez également à prendre le temps de respirer, car en méditation, la respiration est une des nombreuses clés qui permettent de gagner en sérénité et en lucidité, vous aidant donc à mieux gérer le quotidien.

Méditation, respiration et émotions

Méditation, respiration et émotions
Méditation, respiration et émotions

Il y a une méthode de respiration très utilisée en méditation, car très bénéfique : il s’agit de la cohérence cardiaque. C’est une technique physiologique qui consiste à ralentir le rythme cardiaque avec des exercices de respiration.

L’objectif derrière cela, est très important pour les personnes qui ont des réactions très vives : celles qui s’emballent pour la moindre émotion et dont le rythme cardiaque s’emballe trop vite trouveront beaucoup de bienfaits dans la cohérence cardiaque, notamment, car cette dernière va diminuer de manière significative le taux de cortisol dans le sang, l’hormone du stress.

Quel avantage à pratiquer la cohérence cardiaque ? Vous pourrez la faire un peu partout :

  • Au travail ;
  • À la maison ;
  • Dans les transports.

La pratique est simple : sur 3 minutes de respiration, comptez 4 à 6 secondes sur chaque inspiration, et faites la même chose sur l’expiration. Pour avoir de meilleurs effets, vous pouvez vous aider d’une application de cohérence cardiaque qui vous aidera à rester concentré.

Tout comme vous pouvez visualiser des images positives motivantes : un moment heureux, un lieu de vacances, une personne chère, etc.

Respiration en méditation et contrôle du souffle

Apprendre à contrôler son souffle est une pratique compliquée à effectuer régulièrement pour avoir une respiration ample, régulière, calme et profonde. De cette manière, on peut atteindre l’équilibre intérieur et limiter les pertes inutiles d’énergie.

Le concept du contrôle du souffle repose sir la prise de conscience de la respiration abdominale, également appelée respiration ventrale. Cette dernière est la respiration originelle, celle que l’on avait tous à notre naissance et durant les premiers mois de notre vie. Après cela, nous l’avons abandonné et adopté sans nous en rendre compte une respiration thoracique mécanique.

La technique du contrôle du souffle va permettre la réalisation d’inspirations profondes, ce qui donne une meilleure oxygénation de l’ensemble du corps.

Pour réussir cette pratique, vous devez vous allonger au sol de sorte à avoir une posture confortable et à dégager votre abdomen. Posez vos mains, une sur le thorax et l’autre sur le ventre, et laissez-vous emporter par votre respiration. Gonflez votre ventre en inspirant et dégonflez pendant l’expiration, votre thorax suivra le mouvement. Faites bien attention à expirer par le nez pour vider tout l’air présent dans votre cage thoracique et dans le ventre. Répétez le procédé durant quelques minutes et vous vous sentirez plus détendu.

La respiration alternée en méditation

Il y a une autre technique de respiration en méditation : la respiration alternée. Pour bien la réussir, vous devez boucher une narine avec le pouce et inspirer durant 4 secondes. Bloquez votre respiration durant 3 secondes et expirez par l’autre narine durant 8 secondes tout en bloquant la première narine avec votre index.

Cet exercice est à répéter 3 à 4 fois au minimum pour arriver à faire le plein d’énergie. Après quelques jours de pratique, vous verrez vite les résultats : des effets positifs sur votre état mental général, mais aussi une meilleure gestion du stress et une anxiété beaucoup plus réduite.

La méditation, avec ses différentes méthodes de respiration, est un moyen simple, facile et économique d’évacuer votre stress et de gagner en calme et en sérénité.