Moins de visites à la maternité de l’hôpital Sainte-Musse de Toulon pour le bien-être des bébés et des mamans

Les visites à la maternité doivent-elles être limitées au père (ou coparent) et aux frères et sœurs du nouveau-né ? La question se pose dans de nombreuses maternités, comme celles dépendant de l’AP-HM à Marseille, et une réflexion en cours. L’affaire a également été tranchée à la maternité de l’hôpital Sainte-Musse de Toulon (3.200 naissances par an), où une affiche placée dans les chambres prévient depuis plusieurs jours les jeunes parents d' »un soupçon de visites courtes et peu nombreuses ».

A la maternité de l’hôpital Sainte-Musse de Toulon, pendant la crise sanitaire liée au Covid, les visites n’étaient autorisées que pour les pères, puis pour la fratrie du bébé… et toute la famille allait bien. Les bébés au début : « Ils étaient plus calmes et apaisés. On s’en est rendu compte, surtout la nuit, à une nette différence de niveau sonore : il n’y avait plus de pleurs », explique Valérie Verlomme, chef du service de gynécologie-obstétrique de l’hôpital. Un constat encore plus évident les soirs de week-end, moments propices à de nombreuses visites.

Allaitements plus efficaces

Allaitements plus efficaces

La restriction des visites est aussi très bénéfique pour les mamans, poursuit Magali Biféri, sage-femme coordinatrice en sage-femme à l’hôpital Sainte-Musse : « Elles étaient beaucoup plus reposées. En effet, maman et papa, qu’on a toujours admis à la maternité pendant la crise, pouvaient vraiment se retrouver seuls avec leur bébé. Ils n’avaient plus l’avis de l’un ou de l’autre.

Trois mères sur quatre favorables à la limitation des visites

Trois mères sur quatre favorables à la limitation des visites

Et les jeunes parents semblent faire l’unanimité : selon une étude actuellement menée par une école de sages-femmes de la région parisienne, trois mères sur quatre sont favorables à la réduction de l’accès aux chambres pour ne pas être monopolisées par la famille dès le départ. d’un enfant. Une statistique qui, selon Magali Biféri, se confirme à la maternité de l’hôpital Sainte-Musse : « Pendant la crise, beaucoup de parents ont gardé le côté positif du manque de visites : ils n’osaient pas dire à la famille qu’ils se taisaient ». avec leur enfant voulait rester ».

Depuis, la maternité a donc incité les parents à autoriser les visites familiales « en petits groupes et plus en début d’après-midi pour laisser à la maman le temps de se reposer et de pratiquer le ‘peau à peau’, ce qui est très bénéfique pour l’enfant. mais que par humilité ils n’osent pas pratiquer quand il y a du monde dans la salle ».

Quelle tenue pour l’accouchement ?

Quelle tenue pour l'accouchement ?

Choses les plus importantes pendant le travail Choisissez des vêtements suffisamment longs pour couvrir vos fesses mais suffisamment amples pour que vous soyez à l’aise et que le médecin puisse vous examiner sans trop de difficulté. Pensez également à apporter une chemise de nuit ou un t-shirt qui ne vous importe pas trop.

Quel pyjama pour l’accouchement ? Pyjama de maternité : Une chemise de nuit douce et boutonnée est indispensable – elle est idéale pour l’accouchement, ainsi que pour le contact peau à peau et l’allaitement. Un peignoir et un soutien-gorge de nuit assortis sont également très utiles.

Quand commencer à faire sa valise pour la maternité ?

Quand commencer à faire sa valise pour la maternité ?

Il est généralement conseillé de boucler sa valise de grossesse au début du 8ème mois afin que tout soit prêt au cas où votre bébé arriverait plus tôt que prévu.

Quelle taille prendre pour un bébé à la maternité ? Privilégiez les bodies nouveau-nés (50 cm) et 1 mois (54 cm), de préférence croisés pour éviter de tirer le corps par-dessus la tête les premiers jours. 6 pyjamas. Prenez également deux tailles : 0 et 1 mois. Il sera toujours temps pour papa de ramener des pyjamas et des bodys à la bonne taille le lendemain !

Accueil Parents Moins de visites à la maternité de l'hôpital Sainte-Musse de Toulon pour...