Paillage, arrosage, élagage… Dix conseils pour l’entretien du jardin en été

► Conseil numéro 1 : Paillage, paillage, paillage !

► Conseil numéro 1 : Paillage, paillage, paillage !

Paillage, paillage, paillage, paillage, compostage en surface… De nombreuses appellations désignent la même action : recouvrir le sol de matières d’origine végétale, comme dans la nature. Il s’agit de lutter contre la sécheresse – indispensable en été – tout en enrichissant les mauvaises herbes, l’érosion des sols.

Mais cela permet également d’éviter que le sol ne s’échauffe, ce qui peut parfois brûler les feuilles et la couronne des plantes. Au pied des arbres fruitiers, un conseil, si vous utilisez de la paille qui consomme de l’azote, mettez des orties sèches, et surtout sans graines, entre le sol et la paille, cela compense la perte d’azote.

► Conseil numéro 2 : L’arrosage, oui, mais…

► Conseil numéro 2 : L’arrosage, oui, mais…

Maintenant tout le monde prend conscience de l’importance de l’eau, et vous, le jardinier, devez tout faire pour ne pas la gaspiller. En été, alors qu’il fait chaud, l’arrosage est parfois nécessaire pour que certaines plantes survivent à cette période, et indispensable pour les plantes de moins de six mois.

Apprenez à arroser ! Rien ne sert d’arroser légèrement tous les jours : au moindre coup de vent, au moindre rayon de soleil, l’eau s’évapore immédiatement. Pratiquez un bon arrosage hebdomadaire qui descend jusqu’aux racines et humidifie le sol en profondeur. Arrosez le soir pour que les plantes poussent la nuit. Quant à la pelouse, oubliez les conseils donnés il y a quelques décennies, de l’arroser régulièrement. laisser seul L’eau est trop précieuse pour être gaspillée à garder l’herbe verte. Est-ce qu’il fait ça ? Ce n’est pas grave, il reverdira avec les premières pluies d’automne.

► Conseil numéro 3 : Au potager, ne manquez pas les récoltes, et pensez à l’avenir

► Conseil numéro 3 : Au potager, ne manquez pas les récoltes, et pensez à l’avenir

Dans le jardin, arrosez les jeunes plants et les tomates avec une bouteille en plastique. De cette façon, aucune eau n’est gaspillée et les légumes seront meilleurs, car les feuilles humides attrapent rapidement toutes sortes de maladies. Procurez-vous régulièrement des légumes, des haricots, des pois, des salades du soleil.

Achetez chez votre jardinier puis plantez des laitues jeunes pour de bonnes récoltes au début de l’année scolaire. Semez la mâche. Comme dans les jardins d’ornement, un fort ensoleillement au potager peut nuire à la croissance des plantes… Épinards, radis… Les ombrières sont faciles à installer.

► Conseil numéro 4 : Arrosez le compost.

► Conseil numéro 4 : Arrosez le compost.

En principe, le composteur est placé à mi-ombre, mais parfois, en plein été, le soleil fort risque d’arriver, quitte à ombrer, couvrir. Le compost sèche rapidement lorsqu’il n’y a pas de pluie. Afin de ne pas interrompre le processus de décomposition, pensez à arroser au moins une fois par semaine.

► Conseil numéro 5 : Ôtez les fleurs fanées des rosiers

► Conseil numéro 5 : Ôtez les fleurs fanées des rosiers

Chaque jour, « blanchissez » les rosiers renaissants : coupez les fleurs fanées pour favoriser l’arrivée de nouvelles et éviter que la plante ne meure. Profitez-en pour rééquilibrer la silhouette des buissons en coupant un peu plus de tige, toujours au-dessus d’un nœud tourné vers l’extérieur. Si vous n’avez pas encore taillé de rosiers non régénérants, faites-le de toute urgence : les fleurs de l’année prochaine se préparent sur le bois de cette année.

► Conseil numéro 6 : Toilette des annuelles et des vivaces

Comme les roses vivaces, les annuelles continuent de bien fleurir si vous leur donnez un petit toilettage quotidien, en supprimant les fleurs fanées. Cosmos, lavatera… Fin août, arrêtez de tailler un pied ou deux, pour que les graines se forment. Ils se retrouveront à l’automne. Dégagez les touffes de vivaces, quitte à les tailler lorsqu’elles paraissent épuisées : le feuillage se renouvellera, et parfois, selon les plantes, une nouvelle fleur apparaîtra en septembre, si l’été n’est pas trop sec.

► Conseil numéro 7 : La serre

Éteignez-le et aérez-le pendant les heures les plus fraîches. Les tomates qui y sont cultivées peuvent aussi « se sentir mal », même si elles aiment le soleil. Mais « il n’en faut pas trop » ! Faites de même sur la véranda, si les plantes y passent l’été.

► Conseil numéro 8 : Les potées

Trouvez un endroit à mi-ombre, voire à l’ombre si vous pouvez le déplacer. Arrosage soigneux et, bien sûr, paillage ! Si vous devez vous absenter quelques jours, placez une bouteille en plastique découpée remplie d’eau et enfouie dans le sol dans chaque contenant. Cette eau s’écoule progressivement. Pas très esthétique, mais pratique et pas cher !

Copiez ce principe, le système de cônes d’irrigation qui se connectent au récipient. Elégantes, elles peuvent contenir jusqu’à 1 litre, et se distillent en mini doses dès que le sol s’assèche. Disponible dans les jardineries ou en ligne. Lavez quotidiennement les plantes d’été saisonnières, en enlevant les fleurs fanées pour plus de beauté et un beau retour. Géraniums de balcon, pétunias, etc.

► Conseil numéro 9 : La taille en vert des petits fruits

Si vous le souhaitez, en été, pratiquez la taille en vert des carex et des cassis, pour apporter plus de lumière à vos fruits et contenir la végétation estivale. Rabattre à deux ou trois nœuds au-dessus des derniers bouquets. Comme pour les framboises, après la récolte, rabattre les tiges qui ont porté leurs fruits, vers le haut, au niveau du sol.

► Conseil numéro 10 : Observez votre jardin, et prenez des notes.

Les étés seront de plus en plus chauds, sans pluie. Surveillez ces plantes tolérantes à la sécheresse pour en avoir encore plus à l’avenir. Même si c’est difficile, prenez la décision d’oublier une fois pour toutes ceux qui luttent pour survivre, entraînés par le malheur. S’il est conseillé de mettre le potager au soleil dès la nuit des temps, peut-être faut-il moduler ces consignes dans certaines régions, et privilégier une canopée légère ? Tout est affaire d’observation : profitez de cette canicule pour faire le point sur la situation.

Quelle plante extérieur sans entretien ?

Plantes sans eau : 24 variétés qui n’ont pas besoin d’eau

  • 1/24 Laurier rose. Le laurier-rose a besoin d’une exposition très ensoleillée et d’un sol bien drainé. …
  • 2/24 Gaura Lindheimer. …
  • 3/24 Pierre d’automne. …
  • 4/24 Boule d’azur. …
  • 5/24 Galliard. …
  • 6/24 Sage de Jérusalem. …
  • 7/24 Allium. …
  • 8/24 Hémérocalle.

Quel paillage en automne ?

Étalez l’écorce, les branches déchiquetées, la moisissure des feuilles, vos coupures finales. Vous pouvez également utiliser du terreau jeune et vivace à la base des plantes matures, des arbres et des arbustes, en laissant toujours une couronne à la base de la plante.

Quand jeter à l’automne ? Le paillis sera posé à l’automne. Très épais (au moins 10 cm), il aidera à obtenir un bon résultat et profitera aux écosystèmes indispensables à un sol sain.

Quand pailler son jardin pour l’hiver ?

Le meilleur moment pour placer cet endroit est le milieu de l’automne, avant l’arrivée du froid. C’est bien : pendant ce temps vous nettoyez les plates-bandes, et vous faites des travaux d’élagage.

Accueil Jardinage Paillage, arrosage, élagage... Dix conseils pour l'entretien du jardin en été