Pollution. A Marseille, la croisière abuse

Photo of author

Nos rédacteurs sont là pour vous apporter toutes les réponses à vos questions d'actualité

Marseille (Bouches-du-Rhône), envoyé spécial.

D’une rive à l’autre du bassin du Séon, deux mondes se font face. D’un côté, des bateaux de croisière lançaient d’énormes panaches de fumée dans le ciel, leurs silhouettes dominant l’horizon bleu. Ils s’aligneront le long de la jetée Léon-Gourret, ce quai du port de Marseille face à l’Estaque, situé à 12 km au nord-ouest du Vieux-Port. Des leaders de navires tels que Costa et MSC Cruises, qui génèrent des milliards d’euros de bénéfices chaque année. De l’autre, des collines assoiffées, des résidences individuelles entourées de zones boisées, des immeubles plus précaires nés des cendres d’anciennes cités ouvrières, autrefois habitées par des ouvriers italiens. Au bout de la rue, une élégante bastide marseillaise typique du 18ème siècle et sa grande terrasse ombragée. C’est là que Guillaume Félisaz a vécu plusieurs années. Ce quinquagénaire dynamique et chaleureux a passé des heures à feuilleter et examiner des documents sur la pollution maritime.

Membre de l’association Cap au Nord qui milite pour la défense du cadre de vie dans le quartier nord de Marseille, il nous a montré le capteur de pollution de l’air installé sur le mur extérieur de sa maison. Au total, onze capteurs mobiles ont été fixés à l’Estaque. « On voit que la pollution de l’air ici est supérieure aux normes de l’OMS », a-t-il conclu, affirmant que le paquebot des quais émettra autant que « les particules ultrafines d’un million de voitures ». Ce projet citoyen est né de la volonté de connaître les conséquences de la pollution subie au quotidien par environ 80 000 habitants des 15e et 16e arrondissements de Marseille. « Nous voulons que la population locale soit protégée. Nous demandons à l’agence régionale de santé (ARS) de lancer une étude épidémiologique pour confirmer l’ampleur de la catastrophe sanitaire », a confirmé Guillaume Félisaz. Car, avec la présence de ces navires, on retrouve dans l’air et dans l’eau plus d’oxydes de soufre, d’oxydes d’azote et de particules ultrafines, qui sont des substances nocives pour la biodiversité et la santé.

On retrouve de la suie sur les vitres, les voitures, c’est un vrai problème de santé publique. GUILLAUME FÉLISAZ, ASSOCIATION CAP AU NORD

Selon Air Paca, l’organisme chargé de surveiller la qualité de l’air dans la région, le transport maritime est responsable d’environ 30 % des oxydes d’azote et 10 % des particules ultrafines dans la ville de Marseille. Pour la première fois, en 2018, les émissions d’oxydes d’azote de la mer ont même dépassé les émissions routières, selon l’organisme Atmosud. Cela explique beaucoup de choses aux yeux des militants : « On recueille des témoignages de personnes qui se plaignent d’asthme, qui n’est pas un cancer. On retrouve de la suie sur les vitres, les voitures, c’est un vrai problème de santé publique. »

Sommaire

« Une vraie prise de conscience »

« Une vraie prise de conscience »

Ce jour-là, dans le ballet réunissant des milliers de passagers, qui se sont précipités vers le bus pour faire du tourisme, le navire Celebrity Edge, de la compagnie américaine Celebrity Cruises, est venu accoster à l’embarcadère. Les spectateurs ont bu de l’eau polluée. Sur l’autoroute, des affiches municipales chantent : « Stop à la pollution maritime. Marseillaises, Marseillais, au travail ! » Echos de la dynamique initiée par Benoît Payan. Le 21 juillet, le maire de la deuxième ville de France lançait une pétition pour bloquer l’interdiction de le moindre bateau s’arrête pendant le pic de pollution.« Le niveau de pollution n’est plus acceptable », juge le conseil municipal, a été l’initiative de la tribune publiée en février 2022, et signée par vingt-cinq élus du Villes méditerranéennes qui ont réclamé la création de la zone ECA en Méditerranée, zone où des normes d’émissions plus strictes sont imposées aux paquebots. Benoît Payan a également demandé une étude épidémiologique de l’environnement bordant le port par l’ARS.

Tout un symbole car, à Marseille, l’industrie de la croisière s’est depuis longtemps sentie chez elle. A l’époque de Gaudin, la municipalité de droite se réjouit de l’arrivée d’un grand navire sur les quais de Marseille. C’était il y a longtemps, bien avant l’élection en 2020 de la nouvelle équipe municipale de gauche. « Pendant notre campagne, nous nous sommes engagés à régler le problème des bateaux, et voilà plus d’un an que la Ville a coupé sa subvention au Club Croisière Marseille Provence, le lobby des croisières », se souvient Laurent Lhardit, député PS en charge de tourisme, depuis son bureau du pavillon Daviel, situé à proximité du port industriel, géré par l’État, d’où l’on peut apercevoir, au loin, ce qui oblige les paquebots de croisière en escale, émetteurs de particules ultrafines d’un diamètre inférieur à 2,5 micromètres .

Invisible à l’œil nu, cette pollution a longtemps été négligée, mais au fil des années l’association environnementale France Nature Environnement (FNE) en a fait son cheval de bataille. Assis dans la brasserie Les Allées, rue de la Canebière, Stéphane Coppey (FNE) estime que la mobilisation de la mairie va dans le bon sens : « Nous avons longtemps été les seuls à évoquer la pollution maritime. Aujourd’hui, il y a En tant que membre du Conseil de Développement Grand Port Maritime de Marseille (GPMM), il a prôné une « régulation » du secteur maritime en instaurant des « critères environnementaux » plus stricts.

Membre du collectif Stop Croisières, créé en mai 2022, Rémy Yves défend une position plus radicale : une interdiction pure et simple des bateaux de croisière dans la ville. «  Cette course au gigantisme n’a plus de sens à l’heure où la planète se réchauffe, à l’heure où l’on demande aux Français d’arrêter le WiFi ou de faire attention à leur consommation d’eau  », a affirmé le militant écologiste, en faisant défiler sur son téléphone des images de l’action menée par son collectif le 14 juin. Ce jour-là, lui et son groupe ont bloqué l’entrée du port du paquebot Wonder of the Seas, symbole des maquettes délirantes de bateaux de croisière. Le mastodonte de 362 mètres, pouvant accueillir jusqu’à 9 000 passagers, dispose de 20 restaurants, 14 bars, 2 casinos, 4 piscines, 10 jacuzzis, toboggans, théâtres, murs d’escalade, simulateurs de surf, mini golf, tyroliennes. Sans oublier l’important… la patinoire.

Une catastrophe pour la biodiversité marine

Une catastrophe pour la biodiversité marine

Face à l’urgence climatique que représentait la canicule cet été, les bateaux de croisière, aux yeux des jeunes écologistes, doivent laisser place à un tourisme plus respectueux de l’environnement, plus rémunérateur pour l’économie locale. «  On dit souvent que le bénéfice économique est important pour la ville, c’est faux : les commerçants en retirent peu de bénéfices  », estime-t-il. Assez de débat puisque 2 000 emplois dépendent de l’activité croisière, selon la Chambre de commerce et d’industrie d’Aix-Marseille-Provence. Les chiffres sont discutés par la mairie qui les juge peu fiables. Reste que pour le sénateur communiste Jérémy Bacchi, la « troisième voie » est possible : « Il faut obliger les armateurs à se moderniser et avoir des installations plus propres, mais il ne faut pas tout détruire, est-il juge au Sénat général. Il y a de grands industriels ports dont nous avons besoin. »

Le tourisme se réinvente petit à petit. En attendant, les armateurs comme Costa, MSC ou Royal Caribbean communiquent avec prudence sur les actions qu’ils mènent pour réduire leur empreinte écologique, en remplaçant progressivement les carburants polluants par du gaz naturel liquéfié – sous le feu des détracteurs de l’association. Et ils présentent les « laveurs » comme une solution miracle. Problème : le soufre récupéré par ce système de filtrage, installé dans la cheminée du navire, est souvent rejeté en mer, entraînant une acidification des océans, un désastre pour la biodiversité marine. Sébastien Barles, adjoint au maire de Marseille pour la transition écologique, a cependant confirmé que des efforts ont été faits, notamment en matière d’électrification des quais, mais les élus pensent que «  le principe du pollueur-payeur devrait fonctionner ». La mairie a investi 10 millions d’euros pour cela. l’électrification , sauf que c’est à l’armateur de payer. La bataille entre Marseille et la marine est loin d’être gagnée.

Pourquoi le Titanic ne peut être sorti du fond de l’océan ?

Cependant, lorsqu’il a été retrouvé en 1985 dans l’Atlantique Nord, ce navire était vraiment bien conservé à 3,8 kilomètres sous la surface de la mer. .

Qui était responsable du naufrage du Titanic ? Mais le principal responsable de ce naufrage sera tout de même le capitaine Edward Smith qui a voulu naviguer trop vite.

Où sont passés les corps du Titanic ?

Dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, le Titanic heurte un iceberg et coule, causant la mort de 1 500 personnes. L’épave et son « contenu » se trouvent par 3800 mètres d’eau au large des côtes canadiennes de Terre-Neuve.

Où ce trouve l’épave du Titanic ?

L’épave se trouve sur la côte de Terre-Neuve, au Canada, après avoir heurté un iceberg dans la nuit du 14 au 15 avril 1912. Le naufrage du Titanic a été l’une des plus grandes tragédies de l’histoire maritime moderne, avec près de 1 500 morts.

Quand est mort le dernier survivant du Titanic ?

Elizabeth Gladys Dean, surnommée « Millvina » (2 février 1912 – 31 mai 2009), était la dernière survivante du naufrage du Titanic.

Pourquoi l’épave du Titanic va disparaître ?

Depuis le naufrage, il y a exactement 110 ans, le Titanic s’est détérioré très rapidement, jusqu’à sa disparition envisagée pour 2030. La cause : des bactéries mangeuses de fer. Il a coulé dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, au large du Canada, mais continue de fasciner le monde entier.

Quand disparaîtra le Titanic ?

Le navire devrait disparaître d’ici 2030. Le 14 avril 1912, le Titanic a coulé au fond de l’Atlantique après avoir heurté un iceberg, emportant près de 1 500 vies au fond de l’eau. En 1985, l’épave est finalement retrouvée au large des côtes canadiennes de Terre-Neuve.

Qui est le propriétaire de l’épave du Titanic ?

RMS Titanic Inc a cet objet. Elle ne revend qu’un lot de morceaux de charbon récupérés sur l’épave afin de financer l’expédition. Les pièces récupérées sont exposées dans des musées au Royaume-Uni, aux États-Unis, au Canada et en Irlande.

Est-ce qu’il reste des corps dans le Titanic ?

Sur les 2 200 personnes à bord, plus de 700 ont été tuées. Seuls 300 corps ont été retrouvés, dont des enfants. Le garçon a ensuite été enterré dans un cimetière de Halifax, sous une pierre tombale grise qui l’identifiait comme un « enfant inconnu ».

Qu’est-ce qui reste du Titanic ?

Depuis le 26 juin 2021, la société d’exploration des fonds marins OceanGate a mené une grande expédition sur le site où se trouve la célèbre épave dans l’océan Atlantique Nord, à 3 800 mètres de profondeur, au large des côtes canadiennes de Terre-Neuve.

Où sont passés les corps du Titanic ?

Bien que de nombreux membres d’équipage aient disparu, la White Star Line a affrété plusieurs navires, notamment le Mackay-Bennett pour récupérer le reste des victimes. Certains ont été réclamés et enterrés selon leurs souhaits; l’autre repose dans trois cimetières de la ville d’Halifax au Canada.

Est-ce que la Russie a un Porte-avion ?

Est-ce que la Russie a un Porte-avion ?

En 2024, le porte-avions Admiral Kuznetsov n’aura pas navigué pendant au moins sept ans… Ce qui entraînera inévitablement l’aviation embarquée russe dans la perte de connaissances, faute de pouvoir former de nouveaux pilotes et maintenir les compétences . .du plus ancien.

Quel pays possède le plus grand porte-avions ? Les États-Unis d’Amérique sont le pays qui compte le plus grand nombre d’exploitants d’avions en service avec onze unités (début 2020).

Quel est le meilleur Porte-avion du monde ?

Avec un déplacement de 88 000 tonnes, le porte-avions de classe Nimitz est le plus gros navire de guerre en service (ce record a été battu par le porte-avions de classe Gerald R. Ford entré en service vers 2020), détenant le record mondial de navire militaire pour le poids de déplacement .

Quelle pays possède un Porte-avion ?

Ko. Selon Janes, agence de référence pour les informations militaires, les Etats-Unis sont de loin les premiers en termes de porte-avions actuellement en service (11), devant la Chine (2), la Grande-Bretagne (2), la Russie (1). , France (1), Italie (1), Inde (1) et Thaïlande (1).

Qui a le meilleur Porte-avion du monde ?

Le titre de plus grand porte-avions du monde revient au cuirassé de classe Gerald R Ford de la marine américaine. Le premier porte-avions de cette classe, l’USS Gerald R. Ford, a été mis en service en mai 2017, et les quatre navires annoncés de cette classe sont en construction.

Qui a des portes avions dans le monde ?

PaysTotal en servicePorte-avions (CATOBAR)
États-Unis2111
France41
Inde10
Italie20

Quel est le nombre de Porte-avion russe ?

classerNuméroDÉPLACÉ
Porte-avions (1)
Amiral Kouznetsov06358 000 tonnes
Bateau de croisière (4)
slave05512 500 tonnes

Quel pays a le plus de Porte-avion ?

Selon Janes, agence de référence pour les informations militaires, les Etats-Unis sont de loin les premiers en termes de porte-avions actuellement en service (11), devant la Chine (2), la Grande-Bretagne (2), la Russie (1). , France (1), Italie (1), Inde (1) et Thaïlande (1).

Est-ce que l’armée russe à des porte-avions ?

Immobilisé pour des opérations de maintenance lourde et de modernisation après son premier engagement opérationnel hors de Syrie en 2016, l’unique porte-avions de la marine russe, l’Amiral Kuznetsov, ne reprendra pas la mer cette année, contrairement à ce qu’ont assuré des sources de l’industrie russe…

Comment un paquebot avance ?

Comment un paquebot avance ?

Les moteurs diesel géants du paquebot développent plusieurs milliers de chevaux pour faire tourner les énormes hélices du navire. Il reste dans l’eau pour faire avancer le bateau, tandis qu’un gouvernail tout aussi surdimensionné permet au navire de se diriger dans l’eau.

Quelle est la différence entre eau vanne et eau usée ?

Les eaux grises sont les eaux rejetées par les installations domestiques (cuisine, salle de bain et machine à laver). La saleté vient des toilettes. Toutes les eaux produites par la maison (eaux grises + eaux usées) sont des eaux usées.

Qu’est-ce que l’eau du robinet ? Le terme « eaux usées » ou « eaux noires » (terme généralement préféré dans le monde de la navigation) désigne, en écologie et dans l’industrie, les eaux qui proviennent généralement des systèmes d’évacuation des eaux domestiques qui contiennent des sous-produits digestifs tels que les matières fécales et les urines. .

Quelles sont les eaux vannes ?

Eaux usées ou eaux noires Les eaux usées proviennent exclusivement des toilettes. Aussi appelées eaux noires, elles véhiculent des matières fécales, de l’urine et des produits toxiques comme les résidus de médicaments.

Pourquoi séparer les eaux vannes et eaux usées ?

La chasse d’eau évacue d’un coup 3 à 6 litres, ce qui peut être un « piston hydraulique », qui peut forcer d’autres appareils. C’est pourquoi il est préférable de séparer le drain horizontal pour les eaux usées et les eaux usées.

Quelle différence entre eaux de vannes eaux grises et eau pluviale ?

Les eaux grises sont les eaux rejetées par les installations domestiques (cuisine, salle de bain et machine à laver). La saleté vient des toilettes. Toutes les eaux rejetées par le logement (eaux grises, eaux usées) sont des eaux usées.

Comment Appelle-t-on une eau usée ?

Les eaux usées (ou eaux polluées) sont des eaux qui ont été altérées par l’activité humaine. Il peut donc s’agir d’eau sale de l’usine ou de ruissellement du parking.

Quels sont les types d’eau usées ?

Il existe trois « familles » d’eaux usées : les eaux domestiques, les eaux industrielles et les eaux pluviales et de ruissellement.

C’est quoi les eaux usées ?

L’eau est polluée par l’usage qui en a été fait. Les déchets domestiques ou industriels sont généralement jetés à l’égout, voire à l’assainissement.

Pourquoi séparer les eaux vannes et eaux usées ?

La chasse d’eau évacue d’un coup 3 à 6 litres, ce qui peut être un « piston hydraulique », qui peut forcer d’autres appareils. C’est pourquoi il est préférable de séparer le drain horizontal pour les eaux usées et les eaux usées.

Pourquoi séparer les eaux usées des eaux pluviales ?

Ainsi, séparer le réseau permet : d’éviter tout rejet d’eaux usées dans le milieu naturel ; limiter le volume d’eau claire qui sera traité dans la station d’épuration et par conséquent augmenter l’efficacité et limiter le coût.

Quelle différence entre eaux vannes et eaux usées ?

Les eaux grises sont les eaux rejetées par les installations domestiques (cuisine, salle de bain et machine à laver). La saleté vient des toilettes. Toutes les eaux rejetées par le logement (eaux grises, eaux usées) sont des eaux usées.

Quel est le prix des excursions Costa croisière ?

La formule démarre à partir de 119 euros.

Qu’est-ce qu’un bateau Costa ?

Quel est le plus gros bateau Costa ?

Costa Croisières a baptisé son nouveau paquebot, le Costa Diadema, ce vendredi 7 novembre à Gênes. Ce dernier né est le plus grand navire de la flotte avec 306 mètres de long et 61 mètres de haut. Il peut accueillir 4 947 passagers (1 862 cabines) et 1 253 membres d’équipage.

Quel est le plus gros bateau de MSC ?

Ce géant des océans, qui peut accueillir plus de 6 000 passagers, mise sur un cocktail inédit de services et de divertissements. Le « MSC Grandiosa » porte bien son nom. Le nouveau navire amiral de la flotte MSC Croisières, ce qui en fait le plus grand navire d’Europe et le sixième plus grand au monde.

Quelle est le plus gros bateau de croisière ?

Le Wonder of the Seas est le plus grand navire de croisière au monde. Exploité par la compagnie Royal Caribbean, il mesure 362 mètres de long et peut accueillir près de 7 000 passagers. Cependant, il était loin d’être le seul navire géant à traverser les océans du monde.

Quel est le coût d’une croisière du tour du monde ?

En général, pour une personne seule, il faut prévoir un budget de 5000 euros pour 45 jours. Cependant, le tour du monde peut durer jusqu’à 115 jours donc le prix de la croisière va augmenter. Pour une prestation simple avec peu d’avantages, le prix est de 13 000 euros pour une personne.

Quel est le prix d’une croisière de luxe ?

Parmi les compagnies de croisières de luxe, on trouve entre autres : Celebrity Cruises : le prix du voyage est à partir de 2307 euros. La compagnie Seven Seas propose un voyage à partir de 7 155 euros. Oceania Cruises Voyager propose un prix de 4 569 euros.

Quelle est la meilleure place sur un bateau de croisière ?

En général, les agents de voyages recommandent de choisir une cabine située au milieu du navire avec un pont vivant, c’est-à-dire qu’elle se compose de cabines, au-dessus et au-dessous.

Comment se déroule une croisière Costa ?

Les grands principes sont : – Dépistage avant et pendant la croisière : tous les passagers et membres d’équipage sont testés avant l’embarquement puis à mi-croisière. – Le port du masque est obligatoire à l’intérieur et recommandé à l’extérieur lorsque la distanciation ne peut être respectée.

Où se placer sur un bateau de croisière ?

En général, les agents de voyages recommandent de choisir une cabine située au milieu du navire avec un pont vivant, c’est-à-dire qu’elle se compose de cabines, au-dessus et au-dessous.

Comment ça se passe dans une croisière ?

L’embarquement est très simple et rapide. Munissez-vous de votre convocation et de vos pièces d’identité. Vos bagages seront amenés directement en cabine. Vous recevrez un plan de croisière, votre numéro de chambre et l’horaire de la journée.

Où partent les eaux usées ?

Les eaux usées sont collectées et transférées par un réseau d’égouts vers une station d’épuration, également appelée station d’épuration, dans le but d’épurer et d’éliminer les pollutions indésirables.

Où s’écoulent les eaux usées domestiques ? Les eaux usées sont collectées puis transportées par le pipeline jusqu’à la station d’épuration qui sera chargée de la dépollution. Dans le cas où la maison n’est pas raccordée au réseau public d’eau, l’assainissement se fait en autonomie, c’est-à-dire l’assainissement non collectif.

Où va l’eau du Tout-à-l’égout ?

Si le réseau est séparatif, les eaux pluviales sont alors évacuées sur le terrain, ou dans un réseau spécial s’il en existe un. L’eau collectée par le réseau d’égouts est ensuite acheminée vers une station d’épuration qui nettoie l’eau sale puis renvoie l’eau propre dans le milieu naturel.

Où vont les eaux usées de la maison ?

Votre maison est raccordée au réseau communal, tout à l’égout. Le drain est relié au collecteur qui conduit les eaux usées vers la station d’épuration. Elle est traitée avec de l’eau de pluie, ou seule.

Où vont les excréments humains ?

Après avoir sillonné les égouts, nos selles sont arrivées à la chambre à sable, un bassin où reste le sable au fond et autres déchets flottants. Puis ils passent l’étape du criblage : une grille fait remonter tout ce qui dépasse jusqu’à une benne à ordures.