Saint-Jean-de-Luz : les astuces du jardin botanique pour traverser les canicules sans arroser

Par Emmanuelle Fère – e.fere@sudouest.fr Publié le 21/07/2022 à 16h31 Mis à jour le 22/07/2022 à 09h26

Malgré les deux canicules exceptionnelles qui se sont récemment écoulées, le groupe du jardin botanique n’a pas arrosé, sauf pour les plantes réalisées en pots. Quels sont les secrets des experts de la plage Paul-Jovet ?

Jon Sudupe, qui supervise les travaux du jardin botanique sur la plage de Paul-Jovet, à Saint-Jean-de-Luz, rigole : « Les plantes ont refusé de nous dépasser. » Bien que le domaine ait déjà connu deux canicules exceptionnelles, en plein été, quatre ouvriers de l’espace vert municipal ont modifié leur horaire à temps, plus tôt le matin, pour travailler…

Jon Sudupe, qui supervise les travaux du jardin botanique sur la plage de Paul-Jovet, à Saint-Jean-de-Luz, rigole : « Les plantes ont refusé de nous dépasser. » Bien que cette zone connaisse déjà deux canicules exceptionnelles, en plein été, quatre ouvriers de l’espace vert municipal ont changé leur horaire à temps, plus tôt le matin, pour travailler.

Quant aux plantes, ce sont elles qui s’adaptent, mettant en place des stratégies de survie, dont la modification du mécanisme de « conservation de l’énergie ». Stressée par des éléments de chaleur durables, la plante peut choisir une période sans fleurs, pour le sacrifice d’une partie de ses feuilles encore vertes, ou pour le flétrissement des feuilles afin d’apporter moins de lumière du jour.

La bonne plante au bon endroit

La bonne plante au bon endroit

La plupart des plantes se portent bien. Les plantes meurent rarement, à moins que les vagues de chaleur ne soient répétées et prolongées, ce qui finit par les affaiblir et peut les tuer à long terme. En fait, cet endroit agréable, au bord du rocher d’Arxiloa, ne compte que quelques arbres et arbustes aux feuilles jaunes ou sèches et quelques-uns tombés.

Et pour cause, le jardin botanique utilise un principe simple, qui fait qu’il ne boit pas d’eau, même en période de canicule, sauf pour les particuliers en pots et plantes. « La bonne plante au bon endroit. Un hortensia orienté au sud brûlera. D’autre part, en exploitant les zones exposées au soleil, à l’air, à la qualité des sols et à l’approvisionnement en eau, de nombreuses opportunités s’offrent.

« Un bon paillage vaut dix arrosages »

« Un bon paillage vaut dix arrosages »

Avec quatre hectares, le groupe a profité de différents domaines. Un jardin de plantes odorantes et à petites feuilles au centre du cagnard ; la coulée verte des prêles et des cyperus, cousine de la papaye, dans la fête, là où coule l’eau de pluie. Quand la partie supérieure du sol, sablonneuse et emportée par le vent, met des plantes aux feuilles « glauques », comme la fleur du mur des dunes.

Ne négligez pas les pratiques simples et durables qui gardent le sol frais et conservent l’eau. Jon Sudupe se souvient : « Un bon paillage vaut dix arrosages. Le paillage est un terme général, explique-t-il. De nombreux substrats sont utilisés. L’écorce de pin, très acide, sera conservée dans les couloirs. La meilleure chose est le sécateur, qui combine feuilles et bois.

Foin de la tondeuse

Foin de la tondeuse

La différence entre dix pouces de sol couvert et de sol nu est claire. Le pire est une pelouse tondue. « L’eau de leur sol s’évapore rapidement. Les herbes hautes et autres plantes vivaces ont un effet régulateur sur les terres cultivées. Et ces pâturages sont des habitats importants pour les insectes, qui sont en déclin. »

Où aller : Ouvert 7 jours sur 7 en juillet et août, de 11h à 19h Tarifs : 4 euros (2 euros de réduction) et gratuit pour les moins de 11 ans. Conditions nature libre pour découvrir l’Espace Naturel Sensible (ENS) des rochers d’Arxiloa : 27 juillet et 10 et 24 août à partir de 10h à 12h Gratuit, sur inscription sur saintjeandeluz.fr (animations jardin botanique).

Bien qu’il n’y ait pas de règles et de limites de température définies dans le code du travail, il est précisé qu’au dessus de 28°C pour les activités extérieures qui demandent un effort physique, le salarié a droit à la retraite, sans ts’ dans la mise en place de la conception thermique par l’employeur, c’est correct.

Comment savoir si on a attrapé une insolation ?

Comment savoir si on a attrapé une insolation ?

Signes solaires

  • fatigue.
  • maux de tête, vertiges.
  • fièvre supérieure à 39 degrés.
  • bosses.
  • rougeur de la peau ou, au contraire, décoloration de la peau.
  • forte soif.
  • augmentation du rythme cardiaque et du rythme respiratoire.

Comment soigner une insolation ? se laver proprement « Tout d’abord, il faut se déshabiller pour se couvrir le moins possible. Après cela, vous devez vous rafraîchir et vous réhydrater lentement en buvant de l’eau. Vous pouvez utiliser des compresses d’eau fraîche sur la tête et le cou, comme les joueurs de tennis.

C’est quoi le plan canicule ?

C'est quoi le plan canicule ?

Le Plan Canicule, mis en place du 1er juin au 15 septembre, vise à prévenir et combattre les effets sanitaires d’une canicule. Nous vous informons sur les recommandations, les niveaux d’alerte et la carte de vigilance de Météo France.

Quand démarre le projet canicule ? Le projet Canicule a été mis en place à l’échelle nationale en France en juillet 2022, afin de réduire les effets sur la santé par temps chaud. Les personnes âgées, dans les Ehpad, les enfants sont particulièrement vulnérables.

Accueil Jardinage Saint-Jean-de-Luz : les astuces du jardin botanique pour traverser les canicules sans...