Test Jeanneau Sun Odyssey 380, la croisière intelligente sur un voilier innovant

Photo of author

Nos rédacteurs sont là pour vous apporter toutes les réponses à vos questions d'actualité

Un plan de pont moderne et dégagé

Le plan de pont reprend les points clés des 380 anciens qui ont fait le succès de la nouvelle gamme Sun Odyssey. Des passerelles inclinées facilitent les déplacements à bord et ajoutent une touche de modernité. Ils permettent d’atteindre le pont avant sans marcher sur une queue, mais ont l’inconvénient de devoir passer derrière le barreur pour y accéder.

Dommage que le mouillage sur les ponts inférieurs bloque la circulation et oblige à le traverser pour accéder au pont avant.

La baille à mouillage est de bonne taille. Le bossoir est surmonté d’un beaupré destiné à éloigner la chaîne de l’étrave renversée et aussi à battre les voiles au près.

Le tablier arrière s’abaisse pour devenir une plateforme de bain. Il laisse alors libre accès au coffre tribord qui abrite le radeau de survie. Le coffre bâbord est occupé par la soute à gaz ainsi qu’un grand espace de rangement qui descend jusqu’au fond de coque. Il faudra le développer pour l’optimiser. L’armoire à gaz étant à plat sur le pont, vous devrez vous agenouiller pour changer la bouteille.

Le cockpit central est assez classique, avec deux bancs devant les barreurs, séparés par une table centrale.

Les postes de barre sont ergonomiques et offrent une bonne position pour wincher en toute sécurité

L’ensemble est moderne et esthétique. Sa cale vive, sa proue inversée et sa bride surélevée donnent au 380 une ligne agressive agréable à voir.

Une carène, trois quilles

Le Sun Odyssey 380 est proposé avec trois types de quille différents. Le modèle standard a un tirant d’eau de 2 m, tandis qu’une version peu profonde permet de le réduire à 1,56 m.

Une version quille relevable est également disponible. Équipé d’un système hydraulique, il s’abaisse à 2,7 m en position basse et réduit le tirant d’eau à 1,29 m en position haute. Cette dernière version vous permettra de fréquenter les ports peu profonds ou d’échouer en vous équipant de deux béquilles.

Beaucoup d’espace intérieur pour un voilier de 38 pieds

A l’intérieur, le Sun Odyssey 380 est disponible en quatre versions design. La cabine avant est équipée d’un lit en quinconce à tribord et propose un couchage rectangulaire, avec possibilité d’une salle d’eau à bâbord.

A l’arrière, vous avez le choix entre deux cabines, ou une cabine et un grand coffre de rangement. La salle de bain offre une véritable cabine de douche séparée des WC, ainsi qu’une penderie en toile cirée.

L’ensemble est sobre et fonctionnel, mais les vaigrages clairs et les hublots horizontaux apportent une belle luminosité au salon. Sur sa cloison arrière tribord se trouve la table à carte face à la route. Les répétiteurs prendront place au-dessus du panneau électrique.

Une carène équilibrée

Notre version d’essai était équipée d’une grand-voile sur enrouleur avec un jeu de voiles Technique Voile en Dacron. Un flux d’est de 18-20 nœuds avec une côte courte a soutenu notre départ, au cours duquel nous avons atteint 10 nœuds rampants et 6,8 au près. Malgré les larges sections, la carène du Sun Odyssey 380 passe bien dans la nervure et tombe en douceur.

Le chantier vendéen offre la possibilité de choisir un foc autovireur ou un génois à grand recouvrement. Le chariot de voile d’avant conventionnel est remplacé par des anneaux de friction qui permettent un réglage tridimensionnel.

A la barre, le brion relevé offre une grande réactivité et le voilier reste facile et ludique à barrer.

Budget et bilan

Le Sun Odyssey 380 est proposé en version de base à 206 280 € TTC. Notre modèle d’essai, spécialement équipé du pont en teck, des garnitures « Préférence », des winchs électriques et du mât enrouleur, a coûté 295 492 € TTC. Ce prix le place entre l’Oceanis 38.1 ou le Bavaria C38, plus abordables, et le Dufour 390, qui est en version de base à 229 000 € TTC.

Avec sa ligne moderne et ses aménagements intelligents, le Sun Odyssey 380 a de nombreux atouts pour s’imposer dans la catégorie des croiseurs côtiers de moins de 40 pieds.