Vélo cargo électrique – A commencer par le Decathlon R500e

Decathlon vient de sortir son premier modèle de vélo cargo électrique, le R500e, un « longtail » – à chargement arrière – à un prix imbattable : 2 800 €, contre 5 000 à 6 000 € pour les concurrents historiques. Nous l’avons pris en main.

Vu les coûts écologiques et économiques de la voiture, le vélo cargo, électrique bien sûr, est une option défendable : l’engin peut transporter plusieurs personnes (enfants ou adultes) et supporter de nombreux achats. Decathlon vient de faire une entrée fracassante sur le marché avec un modèle vendu 2 799 € (éligible aux aides), que nous avons repris depuis quelques jours. C’est une longue queue : un espace de chargement supplémentaire se trouve à l’arrière du vélo, grâce à un coffre surdimensionné. Quatre supports en porte-à-faux (aussi appelés « monkey bars ») sécurisent le transport des enfants et déterminent le volume de nourriture ou de matériel de transport en hauteur et en largeur. L’espace peut également accueillir un ou plusieurs sièges enfant. De plus, les valises peuvent être facilement fixées sur les côtés du coffre en cas de besoin et augmenter encore les options de stockage. Au total, la R500e peut tracter 170 kg, poids du pilote compris. Un adulte de 80 kilos peut donc emmener une autre personne de même taille ou deux enfants de 40 kilos et leurs vêtements scolaires ou quelques accessoires de plage. Dans notre test, un adulte de 57 kg a porté sans effort un homme de 65 kg puis un enfant de 45 kg.

Une béquille à apprivoiser

Une béquille à apprivoiser

La béquille centrale joue un rôle stabilisateur essentiel, même à vide, puisque le vélo à lui seul pèse 38 kg. Sans surprise, il fait le job. Même si lors de la prise en main, elle s’est déroulée après une séance sur les pavés de Ménilmontant (Paris). Le chef de produit nous a assuré que désormais toutes les roues auront un pare-fil ajouté pour éviter tout desserrage. Solide, la béquille nécessite en retour l’application d’une force pour l’incliner : attention, avec un poids sur le dos, le risque de déséquilibre et de chute est réel. Pour embarquer et débarquer en toute sécurité des enfants ou des adultes autonomes, il est préférable de s’asseoir sur le vélo, de se tenir droit, les pieds de chaque côté pour limiter le basculement, et de laisser les passagers se hisser doucement en s’appuyant sur les jambes de repos. Les enfants plus mobiles adoreront grimper en se glissant sous les barres de sécurité. Avec des petits dans des sièges enfants ou des courses, pas le choix : il faut jouer au rack avec la charge, au départ et à l’arrivée. La prudence est de mise, d’autant plus que la roue arrière est plus petite que l’avant, lorsque la béquille est en place, une des roues reste en l’air : il faut bien tenir la roue pour éviter un éventuel accident.

Un autre élément à considérer est la tige centrale. Il est assez haut, si vous le traversez, il faut bien lever la jambe, tout en faisant attention de ne pas renverser les passagers.

D’abord un vélo électrique

D’abord un vélo électrique

Conduire la R500e ne demande pas beaucoup de pratique : bien qu’elle se sente à juste titre maladroite et lourde au repos, elle ne se sent pas de cette façon lors de la conduite. Étonnamment, la proposition ne nécessite aucune précaution particulière de pilotage. Mais attention aux chicanes ou dispositifs contre les trottinettes, qui sont de plus en plus entourés d’espaces verts ou de voies communes !

Les choses se compliquent lorsque vous devez démonter et manœuvrer les bêtes à portée de main. Il pèse un âne mort et ne montre aucune souplesse. Chaque obstacle devient un problème. C’est aussi la raison pour laquelle ce modèle est une option discutable dans un environnement fortement urbanisé : il sera difficile de le fixer à un arceau de sécurité dans la rue, il ne sera pas adapté aux solutions de stockage en gare et il prendra trop de place place dans la cour ou dans le local à vélos. Sans parler de la conduite dans les escaliers, les trottoirs ou les halls d’immeubles ! L’environnement naturel de ce cerf à longue queue est une maison avec un grand stationnement facilement accessible.

Sur route, la dynamique est bonne, conforme au couple annoncé de 58 Nm. Le moteur, bien que monté dans la roue arrière, offre une bonne assistance progressive proportionnelle. Si l’appartement est vacant, le 1er niveau d’assistance est suffisant. 2. il est indispensable au chargement, et 3. en plus, il permet de gérer les côtes sans problème. Il vaut mieux privilégier les routes goudronnées : sur les pavés, surtout sur les routes accidentées, un vélo sans suspension est très dur. Elle tremble !

Le bouton situé sur la poignée gauche du guidon facilite le démarrage, notamment avec une charge : une simple pression que l’on maintient apporte le coup de pouce nécessaire pour gérer en toute sécurité le moment gênant où, après avoir commencé à rouler, la vitesse n’est pas suffisante pour assurer l’équilibre du vélo.

Côté batterie, qui affiche 672 Wh (48 V 14 aH), le constructeur garantit entre 50 et 90 km d’autonomie. En réalité cependant, cela dépendra beaucoup de l’utilisation du vélo : le plein et le haut seront forcément plus bas que le vide sur le plat. Pour l’optimiser, l’idéal est d’adapter au mieux le niveau d’assistance à vos besoins et d’utiliser 8 vitesses (ici le système de déclenchement) pour économiser le moteur. Comme nous n’avons pas envoyé le vélo au labo, nous ne pouvons pas commenter davantage ce point. Une charge complète prend, selon la marque, 4h40, ce qui est tout à fait raisonnable.

Sécurité et équipements

Sécurité et équipements

Le cargo Decathlon est équipé de très bons freins à disques hydrauliques, efficaces en toutes circonstances. L’antivol de cadre sécurise la roue arrière et est un complément idéal à l’antivol solide que vous aurez certainement besoin d’acheter pour sécuriser le vélo. Il s’intègre dans un cadre recouvrant les rayons de la roue arrière pour éviter que les passagers ne s’y coincent les pieds.

Si vous souhaitez profiter pleinement de ce vélo cargo, un investissement supplémentaire sera nécessaire pour équiper le coffre de coussins ou de sacoches. Seules des barres de soutien à l’arrière et un panier à l’avant sont disponibles. Cette dernière n’est pas très pratique car elle est basse et ouverte sur les côtés : attendez-vous à des sauts brusques ou des chutes d’objets ! Decathlon ne vend rien d’approprié pour ranger des marchandises à l’arrière, mais un organisateur de coffre, une toile ou une boîte faite maison feront l’affaire.

Avec ce modèle, Decathlon met à la portée du budget et sur tout le territoire un cargo électrique qui, sous certaines conditions, peut remplacer une voiture. Jusqu’alors, ce type d’équipement tournait autour de 4 000 à 5 000 €, des marques Tern ou Yuba.

Pour un usage familial, choisissez un modèle équipé d’un plateau en V. Il vous permet de vous faufiler sans souci dans les couloirs les plus étroits. Le montant du fonds dépend du nombre et de l’âge de vos enfants. Des plateaux pour bébés aux cargos pouvant accueillir jusqu’à sept enfants, le choix vous appartient.

Comment choisir un vélo cargo ?

Quels sont les 5 critères pour choisir le modèle de vélo cargo adapté à vos besoins ?

  • Nombre d’enfants à transporter : …
  • Confort et sécurité des enfants : …
  • Assistance électrique ou non : …
  • Stabilité & Manutention:…
  • Facilité de stockage :

Combien coûte un vélo cargo ? 9 500 € Entre le vélo cargo « musclé » d’entrée de gamme et le modèle électrique haut de gamme, les prix varient du simple au triple. Comptez 2 000 € pour un simple bi-chariot sans suspension et 9 500 € pour un modèle ultra puissant avec deux batteries et commande électronique.

Pourquoi vélo cargo si cher ?

Le vélo cargo est équipé d’un cadre plus solide, plus épais et donc plus cher. Son moteur et sa batterie sont aussi plus puissants et donc plus chers. La machine étant plus imposante, les frais de livraison sont plus élevés, et il en va de même pour les frais commerciaux : stockage, transport, etc.

Quel cargo choisir ?

Le vélo allongé ou longtail est le vélo cargo le plus polyvalent, parfaitement adapté à un usage quotidien. Grâce à son architecture et sa roue arrière, il possède une excellente maniabilité, offre un rayon de braquage relativement court, et sa maniabilité est similaire à celle d’un vélo classique.

Comment transporter un enfant de 5 ans en vélo ?

Pour les trajets quotidiens – de 5 à 8 ans. Vous pouvez transporter 2 enfants à l’arrière, tout en conservant de l’espace pour vos sacoches. Contrairement à un vélo cargo, il est plus facile de trouver une place dans le garage !

Comment transporter un enfant à vélo ? Il existe plusieurs possibilités pour transporter deux enfants sur un vélo : siège enfant avant siège enfant arrière. Vélo cargo allongé avec deux sièges enfant Vélo cargo avec benne avant, 2 ou 3 roues.

Comment accrocher un vélo enfant à un vélo adulte ?

A mi-chemin entre la remorque vélo et le tandem, le crochet d’attelage permet d’atteler un vélo enfant (vélo tracteur) à un vélo adulte (vélo tracteur).

Quel siège vélo enfant 5 ans ?

De 5 ans (ou 22 kg) à 9-10 ans : siège enfant pour le vélo Junior ou siège enfant sur le cadre avant. Lorsque l’enfant devient trop grand pour la selle de vélo classique, deux solutions s’offrent à vous : la selle arrière sans accoudoirs, dite selle junior, ou une selle avec dossier montée sur le tube diagonal du vélo.

C’est quoi un vélo cargo electrique ?

C’est un vélo qui se prolonge à l’arrière avec un transport de fret qui est transféré à l’arrière du vélo. Ce vélo cargo rappelle le plus un vélo classique.

Pourquoi acheter un vélo électrique ? Le vélo électrique offre une alternative crédible à la voiture pour ceux dont le trajet domicile/travail n’excède pas 25 km. Le vélo à assistance électrique a une autonomie de 50 km soit 2 jours de trajet sans recharge. Vous économiserez ainsi du carburant.

Comment transformer son vélo en vélo cargo ?

Transformez votre vélo en camion Oui, c’est possible grâce au kit de conversion camion. Remplacez simplement votre fourche par une fourche cargo, comme la fourche Joker Compact Mini Cargo. Le kit de conversion comprend également une roue avant de 20 pouces et un système de frein à disque correspondant.

Pourquoi vélo cargo cher ?

Le vélo cargo est équipé d’un cadre plus solide, plus épais et donc plus cher. Son moteur et sa batterie sont aussi plus puissants et donc plus chers. La machine étant plus imposante, les frais de livraison sont plus élevés, et il en va de même pour les frais commerciaux : stockage, transport, etc.

Quel prix VTT occasion ?

Comptez entre 1 500 € et 4 000 €. Dans tous les cas, il est important de faire attention à l’état général du VTT et aux tarifs pratiqués.

Comment vendre un VTT d’occasion ? LeBoncoin.fr Si vous souhaitez vendre votre vélo, il vous suffit d’indiquer sa marque, son modèle, un petit descriptif de votre vélo (utilisation, options, état d’usure éventuel) et d’indiquer votre localisation. Il ne vous reste plus qu’à attendre un acheteur intéressé.

Quel est le prix d’un VTT d’occasion ?

Les prix varient entre 30 et 2000 euros, parfois même plus, notamment pour les VTT électriques. Le produit de base et donc pour les loisirs/voyages citadins peut être acheté pour environ 50 euros – Un produit similaire en version enfant : 30 euros.

Quel est le prix moyen d’un VTT ?

A partir de 1 500 €, vous pouvez vous procurer un VTT très bien équipé ! Plus on monte, plus le prix augmente… Notre conseil : pour les VTT enduro et all-mountain, le meilleur rapport qualité-prix se situe entre 2 000 et 3 000 € !

Accueil Parents Vélo cargo électrique – A commencer par le Decathlon R500e